2021 : une année d’incertitudes pour le monde de l’art

Le monde de l’art n’est pas épargné par les conséquences de la crise sanitaire. Les perspectives de 2021 ne sont pas réjouissantes si l’on se réfère à l’annonce de Art Basel qui a décidé de repousser sa foire de Bâle au mois de septembre.

Pour le premier trimestre 2021, de nombreuses incertitudes demeurent autour de l’ouverture des lieux culturels. En Suisse, la plupart des musées vont rester fermés au moins jusqu’à fin février 2021, date qui pourrait être repoussée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. 

Même situation pour de nombreux pays d’Europe qui ont mis en place différents types de restrictions (couvre-feux, rassemblements limités…) ainsi que des mesures de confinement partiel ou total pour ce début d’année 2021. 

Depuis le début de la crise sanitaire, certaines institutions muséales se sont adaptées à la situation en mettant en ligne leurs collections comme le MAH de Genève ou le Musée des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA).

D’autres encore avaient pris le pari des tours virtuels pour présenter leurs expositions temporaires à l’instar du Centre d’Art Contemporain Genève avec l’exposition de Chiara Fumai. Poems I will Never Release, 2007 – 2017 ou du Kunstmuseum de Lucerne avec l’exposition de Marion Baruch. Rétrospective – innenausseninnen.

Parmi les expositions qui auraient dû se tenir en ce moment, le Zentrum Paul Klee de Berne offre une alternative numérique avec un fichier interactif qui donne au visiteur un aperçu du travail artistique et de la carrière mouvementée de l’artiste. L’exposition est d’ailleurs prolongée jusqu’au 25 avril 2021.

Digitorial Mapping Klee © Zentrum Paul Klee, Berne

Qu’en est-il pour le marché de l’art ? Les galeries suivent les restrictions gouvernementales et certaines ont pris la décision de fermer plutôt que d’ouvrir dans des conditions insatisfaisantes. Pour retrouver la programmation actuelle des galeries en Suisse, cliquez ici

Mêmes incertitudes pour les foires et salons d’art en ce début d’année. Comme indiqué plus haut, le report de la foire de Art Basel est un indicateur pour le reste des foires. Autre exemple avec Artgèneve qui aurait dû se tenir fin janvier, avance, pour le moment, une date pour mars/avril 2021.

Certains organisateurs maintiennent leur calendrier et ont choisi d’innover comme la BRAFA. Cette année, la foire bruxelloise propose « BRAFA in the Galleries », une alternative originale qui permet aux galeries de proposer dans leurs propres espaces une sélection de pièces qu’ils avaient prévu de montrer fin janvier à Bruxelles. Des teasers des galeries participantes sont déjà en ligne à cet effet.

Présentation de la Galerie Hurtebize de Cannes, France
pour l’édition BRAFA in the Galleries 2021

D’autres foires ont décidé de s’associer avec différents acteurs du marché. Ainsi, la foire d’art contemporain africain 1-54 et Christies présentent pour cette année une édition inédite. Les salons d’exposition de la maison de ventes aux enchères de Paris accueillent en ce moment, sur rendez-vous, 19 galeries internationales telles que Cécile Fakhoury, Galerie Lelong, Galerie Magnin-A, Galerie Nathalie Obadia, Gallery 1957, Loft Art Gallery ou encore Luce Gallery jusqu’au 24 janvier. 

Capture d’écran de 1-54 Paris at Christies – Du 20 au 24 janvier 2021 © Christies

Que prévoient justement les maisons de ventes aux enchères pour 2021? Les ventes en ligne semblent avoir bien fonctionné en 2020 et devraient se poursuivre en 2021. L’utilisation du modèle hybride, avec un volet physique et virtuel, devrait également se confirmer pour autant que les expositions physiques puissent avoir lieu (retrouvez ici le calendrier des prochaines ventes aux enchères en Suisse).

Une année compliquée en somme qui s’annonce pour les différents acteurs du monde de l’art…

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2021