Artgenève 2019

La 8ème édition de artgenève vient de s’achever. Retour sur les temps forts du salon d’art genevois

En quelques années, artgenève a su s’imposer comme un rendez-vous incontournable dans le calendrier des professionnels et des collectionneurs d’art. L’édition 2019 du salon artgenève est riche de la présence de 80 galeries suisses et internationales présentant des œuvres de plus de 700 artistes. Retour sur les points forts du salon.

Les oeuvres marquantes de l’édition 2019

Parmi les oeuvres qui auront certainement marqué les esprits des visiteurs, nous avons pu admirer un superbe bronze de 1963 du sculpteur César exposé sur le stand de la Galerie Templon, des pièces très cosy et très colorées de l’artiste portugaise Joana Vasconcelos, présentée en Solo Show chez Gowen Contemporary. Sam Falls s’est quant à lui exprimé en très grand format avec une toile de plus de 5 mètres de long sur le stand de la Galleria Franco Noero. La galerie Xippas a présenté une toile de l’artiste Farah Atassi, dont les nouvelles oeuvres sont toujours très attendues par les collectionneurs. Enfin la « Sleeping girl » de l’artiste belge Hans Op De Beeck a amené pureté et douceur sur le stand de Galleria Continua.

Les prix décernés pendant artgenève

Le septième Prix Solo artgenève – F.P. Journe a été remis par la célèbre marque horlogère à l’artiste roumaine Marion Baruch représentée par la Galerie Genevoise Laurence Bernard. Ce prix récompense la meilleure exposition monographique présentée par une des 17 galeries participantes.

Le Prix Mobilière a été attribué à Maya Rochat. L’artiste vaudoise crée des oeuvres hautes en couleurs à partir de fragments de photographies qu’elle retravaille intensément. Ses photographies sont ainsi déformées, repeintes, détruites ou encore reconstruites.

Vue du stand de La Mobilière avec une installation de Maya Rochat, artgenève 2019 © Arteez

Maya Rochat a été exposée au Palais de Tokyo à Paris, au Kunsthaus Lagenthal et à la Tate Modern de Londres à l’occasion de l’exposition « Shape of Light – 100 years of photography and abstract art », (2018).

Du 10 avril au début septembre 2019, l’artiste exposera au sein de la Direction de La Mobilière à Berne, dans le cadre de la série « Art et développement durable ».

Portrait sur Maya Rochat, lauréate du Prix Mobilière 2019

Focus sur la galerie Nosbaum Reding

Une fois n’est pas coutume, nous avons choisi de mettre en avant la sélection hétéroclite de la galerie Nosbaum Reding du Luxembourg. La galerie a présenté 10 artistes établis ou émergents, mêlant diverses origines et techniques artistiques.

Les oeuvres de l’artiste allemand Peter Zimmermann sont abstraites, contrastées et colorées. Dans l’oeuvre intitulée « Swell », l’artiste applique des couches successives de peinture à base de résine sur une toile. Il maîtrise parfaitement cette technique complexe qui demande de longs temps de séchage entre chacune des couches qui deviennent translucides pour un résultat méditatif.

Peter Zimmerman, Swell, 2017, Résine epoxy sur toile, 180 x 130 cm, exposé sur le stand de la galerie Nosbaum Reding, artgenève 2019

Le travail de Su-Mei Tse est complexe car l’artiste luxembourgeoise a plusieurs casquettes. Ses oeuvres mêlent la photographie, la vidéo, les installations, divers objets et la musique, étant elle-même musicienne. Avec son oeuvre « Forest », l’artiste nous présente une forêt imaginaire qu’elle a réalisé à l’aide de photographies d’arbres existants et de logiciels informatiques. Les points de fuites sont irréels pour mieux perdre le spectateur à travers ces arbres qui se répètent à l’infini.

Su Mei TSE, Forest (Reminiscences), 2018, Photographie couleur sur dibond,  Face monté sur panneau en acrylique, Image 113 x 170 cm , Encadrement 117 x 174 cm, Édition de 5 exemplaires, exposé sur le stand de la galerie Nosbaum Reding, artgenève 2019

Barthélémy Toguo est un artiste pluridisciplinaire (dessin, sculpture, vidéo, installation et performance). Originaire du Cameroun, il partage sa vie entre l’Europe et l’Afrique. Dans ses oeuvres, Toguo s’inspire de ses expériences personnelles et de ses voyages. En 2013, il créait Bandjoun Station, un lieu de résidence et d’échanges artistiques situé au Cameroun. La galerie Nosbaum Reding expose une nouvelle pièce en émail de Barthélemy Toguo produite en Alsace en novembre 2018 et intitulée « Porte du Paradis ».

Barthélémy Toguo, Porte du paradis, 2018, Email sur acier, 180 x 120, exposé sur le stand de la galerie Nosbaum Reding, artgenève 2019

La présence des institutions au salon

Le programme de artgenève 2019 est cette année encore enrichi d’expositions institutionnelles avec la présence du Centre d’art Contemporain et le MAMCO de Genève ou encore la Fondation Gandur pour l’Art (retrouvez notre précédent article concernant la Fondation Gandur pour l’Art en cliquant sur le lien suivant : « Un musée au salon artgenève« ) et le Centre de la Photographie Genève avec la Contemporary African Art Collection de Jean Pigozzi.

Vues de l’exposition « Les voies du Regard », Fondation Gandur pour l’Art,
artgenève 2019 © Arteez

Vue de l’exposition du Centre de la Photographie – Studio Africa, Collection Pigozzi,
artgenève 2019 © Arteez

Deuxième édition de PAD Genève

Pour sa deuxième année consécutive, le prestigieux salon de design et des arts décoratifs PAD (Pavilion of Arts and Design) s’est tenu en parallèle du salon artgenève.

La déclinaison monégasque de artgenève se déroulera du 26 au 28 avril prochain avec le salon artmonte-carlo au Forum Grimaldi, Monaco.

Artgenève
31 janvier / 3 février 2019
www.artegeneve.ch

Artmonte-carlo
26 / 28 avril 2019
www.artmontecarlo.ch

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019