« Challenger » à La Ferme de la Chapelle

La Ferme de la Chapelle propose une exposition originale qui mélange design, photographies, sculptures et peintures

Charlotte Krieger, Urs, photographie impression sur bâche Photo. © Nicolas Delaroche Archives Modernes

Pour l’exposition Challenger, vingt plasticiennes, photographes, graphistes et designers sont intervenus sous le commissariat de Simon Paccaud, lui-même artiste pluridisciplinaire. Afin d’illustrer le propos de cette exposition, le commissaire choisit une phrase d’Otl Aicher, graphiste allemand, qui en 1947 a détruit ses œuvres dans un moment de doute : « Plus jamais d’art ! La rue est plus importante que le musée, la créativité dans le champ de la technologie est plus importante que la créativité dans l’atelier de l’artiste ». 

De cette démarche découlent des œuvres qui ont une application concrète et ne servent pas uniquement une recherche intellectuelle ou esthétique. Ainsi la proposition d’une chaise sortie des ateliers de Jean Angelats (Atelier J&J à Bruxelles) peut être déclinée en deux formules: la première comprend une série de 60 pièces produites en une seule fois et la deuxième offre la possibilité d’acquérir le certificat d’authenticité des ateliers de fabrication. 

Jean Angelats (Atelier J&J), Chaise 09, métal et bois de Padouk. Photo © Nicolas Delaroche Archives Modernes

Pour créer une unité de présentation des œuvres, Simon Paccaud conçoit avec Jean Angelats une structure scénographique en métal, qui déconstruit et recrée l’architecture du lieu et permet de présenter conjointement des pièces diverses. Ainsi un sweet-shirt côtoie deux dessins de Hugo Baud et des aquarelles de Guillaume  Dénervaud. 

Guillaume Dénervaud, Simon Paccaud, Jean Angelats (Atelier J&J), Tourniket; Simon Paccaud & DADA, FIGHT VS FAKE, sweat; Guillaume Dénervaud, (de g. à d.) On pénètre dans un intérieur et on se retrouve dans un extérieur, La couleur d’une urgence, Quelques hypothèses sur l’issue des adversités, aquarelle sur papier. Photo © Nicolas Delaroche Archives Modernes

Tout au long de l’exposition, la structure scénographique métallique permet de lier les œuvres dans un parcours cohérent. Les œuvres en pâte à sel et cire de Agathe Zaerpour sont présentées côte à côte dans un tourbillon de couleurs tandis que la structure métallique supporte et englobe l’œuvre Solitude peepy trihedral de Guy Meldem, artiste dessinateur qui a travaillé différents matériaux pauvres pour créer cette œuvre originale.

Parmi les autres artistes qui ont répondu présents à la carte blanche de Simon Paccaud, le public pourra découvrir des oeuvres de Léo Bachiri Wadimoff, Rémi Brandon, Loucia Carlier, Valentin Carron, Pietro Castano, David Keshavjee, Thomas Koenig, Charlotte Krieger, Stéphane Kropf, Namsa Leuba, Sébastien Loopes, Maxime Plescia-Büchi, Emmanuel Rey, Charlotte Rocchi et Sibylle Stoekli .

Guy Meldem, Solitude peepy trihedral, bois, papier, sérigraphie, grillage, vernis, terre, colle, branches, coquillages, polystyrène, ficelle, vis, adhésif, agrafes, acier. Photo © Nicolas Delaroche Archives Modernes

Challenger
La Ferme de La Chapelle
Grand-Lancy / Genève
Du 7 septembre au 13 octobre 2019
www.fermedelachapelle.ch

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019