Chaumont-Photo-sur-Loire 2018

Pour la deuxième édition de Chaumont-Photo-sur-Loire, cinq photographes de renom ont été invités à présenter leur travail sur les arbres, les paysages et les parcs du Domaine de Chaumont-sur-Loire, en France.

Artistes en résidence ou artistes invités, les photographes de cette deuxième saison, ont en commun, une démarche expérimentale exigeante de par les techniques qu’ils utilisent et un rapport poétique avec la nature.

Davide Quayola est un artiste italien résidant à Londres qui s’est toujours intéressé aux nouvelles technologies. Pour la série qu’il présente à l’occasion de cette exposition, il a réalisé des captations et des tirages photographiques en très haute définition. Comme une radiographie, ces images révèlent la géométrie des arbres et la complexité de la nature.

“J’essaie de découvrir d’autres langages pour générer de nouvelles esthétiques”, c’est ainsi que l’artiste évoque sa relation privilégiée aux instruments d’expression de son temps, qui lui permet de voir le réel autrement.

l2_001__004.jpg© D. Quayola

L’Américain Robert Charles Mann restitue, pour sa série “Impressions Solaires”, l’empreinte évolutive des courbes du soleil sur le Domaine de Chaumont-sur-Loire. Elle résulte d’un travail de six mois d’enregistrement, rééalisé à l’aide de “solargraphes” que l’artiste a disposé en divers points du Domaine.

20160621-02_solargraph-20161017-114442-edit.jpg© R.C. Mann

Le photographe finlandais Santeri Tuori entretient une relation privilégiée avec la nature. Pour sa série “Forêts Imaginaires”, il utilise une technique particulière de surimpression, mêlant la couleur et le noir et blanc, pour aboutir à des images irréelles d’une fascinante intemporalité.

Santeri Tuori capture, avec son appareil, les mêmes motifs, les mêmes arbres, au même endroit, plusieurs fois, saison après saison. Il fusionne ensuite les couches de photographies, en créant ses propres paysages imaginaires.

 

gtp_satuo_forest_34_2017_300dpi.jpgSanteri Tuori, Forest #34, 201. From the series Forest Series © the artist, courtesy Gallery Taik Persons

Juliette Agnel était peintre avant de devenir photographe. Pour son travail photographique, l’artiste privilégie les expériences et les paysages de l’externe. Pour cette exposition, elle dévoile la profondeur et le sublime des paysages de l’Arctique avec une série intitulée “Portes de glace” mais aussi des ciels du Maroc dans sa série intitulée “Nuits étoilées”.

01-porte_i.jpgLes Portes de Glace 2018, 120 x 150 cm, Tirages fine art mat sur papier Hahnemülhe, Groenland – © J. Agnel

Enfin, en avant-première des évènements liés à la célébration du 500ème anniversaire de la Renaissance, une mission particulière a été confiée au photographe américain Alex MacLean. Le photographe avait pour objectif de révéler, par des clichés aériens, la puissance et la grâce de l’intemporelle architecture des châteaux de la Renaissance en Val de Loire.

180709-0039.jpgChâteau de Chenonceau, 2018 – © A. MacLean pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire


L’exposition
Chaumont-Photo-sur-Loire est à voir jusqu’au 28 février 2019.

Domaine de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
www.domaine-chaumont.fr

 

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2018