Italie: Le monde de l’art se mobilise

Depuis la mi-mars, l’Europe vit une crise sanitaire sans précédent liée à la pandémie du Covid-19. L’Italie, premier pays à avoir été touché, a mis en place une série d’initiatives privées et collectives pour venir en aide aux hôpitaux, la protection des civiles et les artistes

Les initiatives privées

L’artiste Alessandro Piangiamore a été l’un des premiers artistes à se mobiliser pour venir en aide aux hôpitaux italiens en organisant une vente aux enchères spontanée depuis son compte Instagram. Il a récolté ainsi EUR 8’550 grâce à la vente de l’œuvre «Dopo la XXXIX sorella» réalisée en 2017.  Veronica Siciliani Fendi et sa mère ont remporté l’enchère et cette somme a été entièrement reversée à l’Institut national des maladies infectieuses « Lazzaro Spallanzani » de Rome.

L’œuvre a été réalisée avec des résidus de bougies ramassées dans des églises. Cette sculpture fait partie de la série La cera di Roma . Comme l’a expliqué Alessandro Piangiamore sur son compte Instagram: « Dans ce moment tragique, j’aimerais, avec vous tous, apporter une contribution pour faire face à l’urgence de la crise sanitaire qui est en train de ravager l’Italie. »

Alessandro Piangiamore, Dopo la XXXIX sorella, 2017, 64 x 50 x 3 cm, Residui di candele in cera d’api e paraffina fusi, ferro

L’artiste Andrea Mastrovito a choisi de soutenir l’hôpital Don Orione de Bergame, sa ville natale. Il a organisé un crowdfunding pour acheter du matériel de première nécessité pour freiner la pandémie du Covid-19.

Capture d’écran du site GoFundMe pour la campagne en faveur de l’hôpital Don Orione de Bergame, sur l’initiative de Andrea Mastrovito © 2010-2020 GoFundMe

Parmi les œuvres mises à la vente, l’artiste a sélectionné des dessins tirés de son film NYsferatu- Symphony of Century, 2017 ainsi que des oeuvres issues du projet I’m not Legend2020 – pour lequel il a remporté le prix Italian Council 2019. D’autres œuvres appartiennent au cycle Sette opere di Misericorida de 2016. Mastrovito propose enfin des dessins préparatoires pour l’oeuvre intitulée Le Monde Est Une Invention Sans Futur qui ont été présentés lors d’une exposition parallèle de la 15e Biennale de Lyon à la Fondation Bullukian en 2019 et pour le prix Ermanno Casoli en 2016.

Andrea Mastrovito, NYsferatu- Symphony of Century, 2017, disegni/sfondi original dal film

Les initiatives collectives

Une des initiatives collectives qui a retenue notre attention est Perimetro. Elle a pour but de dresser le portrait de “Milan comme vous ne l’avez pas vue”. Cette initiative réunit un nombre conséquent de photographes contributeurs, dont les images relatent les histoires d’une ville et de ses habitants, sa scène underground, ses entrepreneurs, sa culture et ses différents espaces de la ville. 

Capture d’écran du site http://www.perimetro.eu © Perimetro 2020

Perimetro se mobilise pour l’hôpital Papa Giovanni XXIII de Bergame, mettant en vente des photographies à 100 euros, réalisées par 100 photographes émergents ou établis. Parmi ces talents, on retrouve ainsi Paolo Roversi, Oliviero Toscani, Gabriele Galimberti ou les photographes de l’agence Magnum Paolo Pellegrin et Alex Majoli. Tous les revenus (hors coûts de production) seront reversés au département de réanimation et de thérapie intensive de l’hôpital.

Des institutions italiennes ont aussi participé à cet élan de solidarité. L’Accademia di San Luca a organisé une récolte de fonds en faveur de la protection civile italienne. Plus de 100 artistes et architectes italiens ont fait don d’une œuvre réalisée pour le projet intitulé #DaiUnSegno (faites un geste). Ces œuvres seront tirées au sort parmi les donateurs.

L’initative de la Fondation LKT

Parmi les autres initiatives, nous pouvons citer le soutien de la Fondation LKT (du nom de ses fondateurs Luca et Katia Tomassini).

La Fondation LKT propose de transférer les innovations du monde digital (dont la culture digitale, l’intelligence artificielle et les médias) vers le monde artistique et culturel. Pour ce faire, la Fondation organise des expositions et autres activités culturelles afin de partager la culture digitale en lui donnant une vision plus humaniste. Dès que le confinement a été annoncé, la Fondation a été la première à imaginer le projet intitulé #lartenonsiferma (l’art ne s’arrête pas) et  #Unitiperlarte (unis pour l’art).  Curaté par Davide Sarchioni et Isaco Praxolu, ce projet prévoit la mise en ligne de contributions vidéos signées par des artistes ayant déjà collaboré avec la Fondation LKT. Elle a aussi invité de nouveaux artistes qui n’avaient pas l’habitude de travailler avec la vidéo pour stimuler leur créativité et les amener à évoluer vers ces pratiques nouvelles. La première vidéo a été mise en ligne le 13 mars 2020. 

Chaque semaine, cinq vidéos sont mises en ligne sur les réseaux sociaux de la Fondation LKT pour diffuser les œuvres des artistes pendant cette période de confinement. Une exposition de toutes les contributions est déjà prévue dès que cela sera possible, à partir de septembre ou octobre, comme l’espère le curateur Davide Sarchioni.

A ce jour, les artistes qui ont participé sont: Marco Milia, Christian Leperino, Antonio Barbieri, Valentina Palazzari, H.H Lim, Bruno Pellegrino, Mutsuo Hirano, Gino Sabatini Odoardi, Debora Hirsch, Vincenzo Marsiglia, Isaco Praxolu, Auro e Celso Ceccobelli, Sauro Cardinali e Claudio Insegno et Cristiano Petrucci.

Le message de ce projet est de ne pas considérer ce moment de confinement comme un blocage mais comme une opportunité pour stimuler sa créativité et porter un regard sur la production contemporaine. Ce qui est demandé aux artistes n’est pas de parler de leur quarantaine mais de partager avec les internautes leurs réflexions et d’approfondir leurs recherches en imaginant de nouvelles voies possibles pour la création.

Pour suivre les initiatives de la Fondation LKT, rendez-vous sur :
Instagram: @fondazionelkt
Facebook: @FondazioneLKT

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2020