Elsa Leydier ou le pouvoir de la lumière

Nous avons rencontré la photographe Elsa Leydier, lauréate du Prix Ruinart 2019

Depuis deux années consécutives, le Prix de la maison Ruinart récompense un artiste présenté à Paris Photo. Le premier lauréat à avoir reçu le Prix en 2018 était le jeune photographe autrichien Simon Lehner.

En 2019, c’est la photographe française Elsa Leydier (née en 1988), présentée dans le secteur Curiosa de Paris Photo (secteur dédié à la photographie émergente) qui a été récompensée. Nous avons découvert sa série Heatwave exposée sur le stand de la maison Ruinart lors de la dernière édition de artgenève.

Elsa Leydier, Série Heatwave 2019 © Elsa Leydier

Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2015, Elsa Leydier vit et travaille entre Lyon et Rio de Janeiro. Sa pratique photographique s’est développée autour de la question de la représentation des territoires iconiques par les images.

Invitée à faire une résidence de quelques jours dans la Maison Ruinart dans la région de Reims lors de la période des vendanges en 2019, Elsa Leydier a eu carte blanche pour travailler sur le thème des vendanges, de la nature et des personnes qui travaille dans les vignes. « J’ai besoin de travailler sur des territoires que je ne connais pas. Aller à Reims m’a permis d’aller derrière l’image iconique d’une carte postale et montrer d’autres réalités que je découvre sur place. »

La photographe a fait des recherches avant son départ: « j’ai découvert que le champagne et la photographie avaient deux dénominateurs communs: la lumière. Les deux sont créés par la lumière. »

Elsa Leydier, Série Heatwave 2019 © Elsa Leydier

Elsa Leydier a réalisé une série de radiogrammes (également appelés photogrammes: processus photographique qui n’inclut pas d’appareil photo). « J’ai pris un papier photographique argentique (papier enduit de sels d’argent sensibles à la lumière) et je l’ai mis sous un agrandisseur. Je n’ai pas utilisé un négatif comme c’est normalement le cas mais j’ai utilisé un verre de bouteille Ruinart de couleur vert foncé qui est utilisé pour protéger le champagne des UV. J’ ai posé sur ce papier des objets en rapport avec le champagne comme des bouteilles, des feuilles de vigne, des grains de raisin… et j’ai projeté la lumière sur ces objets. Tous les rayons qui sont passés par le verre ont été filtrés et les seules couleurs qui sont restées sont le contraire du vert foncé c’est-à-dire le magenta. C’est pour cela que ces photographies ont ces teintes particulières. »

Dans sa démarche de montrer des photographies à travers des points de vue décalés et différents, l’artiste a aussi exploré d’autres procédés: « j’ai aussi fait des scans de taches de champagne et des photos plus classiques que je montre sous forme de montages, de strates. J’aime m’échapper du point de vue unique. »

Elsa Leydier, Série Heatwave 2019 © Elsa Leydier

Cette série s’intitule Heatwave. Elle est donc caniculaire, chaude avec des couleurs très saturées. « A travers ce travail sur la lumière, j’ai souhaité soulever la question du changement climatique qui modifie le lien intrinsèque entre l’homme et la nature, alors que les vendanges se sont faites en 2019 sous un soleil de plomb, avec plusieurs semaines d’avance par rapport à la moyenne de la fin du siècle dernier, et après des épisodes de canicule estivale qui ont mené à la perte d’une partie de la récolte. » 

Finaliste pour le Prix HSBC 2018, Elsa Leydier a également été lauréate du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents. Son travail a été présenté lors d’expositions personnelles à Bogotá, San Francisco, Paris et Lyon, mais aussi aux Rencontres de la Photographie d’Arles, à la Galerie Le Réverbère à Lyon, au Festival Circulation(s), chez agnès b. et à la galerie Les Filles du Calvaire à Paris.

Elsa Leydier est représentée par la Galerie Intervalle à Paris.

A noter que la photographe sera exposée à ARCO Madrid du 26 février au 1er mars 2020 et à Kyotographie (Festival de la photographie à Kyoto) du 18 avril au 17 mai 2020.

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2020