Exposition “Sunset, Sunrise” à l’IMMA de Dublin

L’Irish Museum of Modern Art, (“IMMA”) de Dublin. présente Sunset, Sunrise, une rétrospective de l’œuvre de l’artiste iranienne Monir Shahroudy Farmanfarmaian. Cette exposition est l’occasion de découvrir la nature kaléidoscopique des oeuvres de l’artiste que ce soit sous forme de sculptures de miroir, de dessins, de bijoux, de collages et de broderies inédites.

Né à Qazvin, en Iran, en 1924, la carrière de Monir Shahroudy Farmanfarmaian s’étend sur plus de six décennies. L’artiste a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de l’Université de Téhéran avant de devenir l’une des premières étudiantes iraniennes à étudier aux États-Unis après la seconde guerre mondiale. Entre 1945 et 1957, elle collabore avec de nombreux artistes américains dont Jackson Pollock, Frank Stella, Louise Nevelson et Andy Warhol. En 1957, elle retourne en Iran. Etant à l’étranger lorsque la révolution iranienne de 1979 éclate, elle est contrainte de vivre en exil jusqu’en 1992. C’est en 2004 qu’elle se réinstalle dans son pays natal. Elle est considérée aujourd’hui comme l’une des plus importantes artistes iraniennes. Un musée lui a d’ailleurs été consacré en 2017. Ce musée est le premier musée en Iran dédié à une artiste féminine.

Incarnant les histoires de l’Est et de l’Ouest, l’exposition Sunset, Sunrise reflète une vie vécue entre deux cultures. L’artiste iranienne s’est intéressée dès le début de sa carrière au graphisme et l’abstraction moderne expérimentale qu’elle trouve à New York tout en s’inspirant de l’artisanat traditionnel des régions les plus éloignées de l’Iran. Ses oeuvres sont ainsi empreintes de la géométrie facilement reconnaissable du patrimoine artistique et architectural de son pays d’origine. Ancrée dans ce choc des cultures, Farmanfarmaian a trouvé sa propre forme distincte d’abstraction géométrique riche.

Bien que la pratique de Farmanfarmaian ait été longtemps ignorée dans certains discours d’art contemporain, son travail a influencé de nombreux artistes. L’exposition à l’IMMA place l’artiste iranienne aux côtés d’autres femmes artistes pionnières du XXe siècle telles que Etel Adnan, Carol Rama et Hilma af Klint, toutes redécouvertes pour leur contribution essentielle au développement de l’art contemporain. Chacune d’entre elles a été présentée au sein d’expositions collectives et individuelles à l’IMMA au cours des trois dernières années.

Pour Rachel Thomas, conservatrice et responsable des expositions à l’IMMA, “l’approche pionnière de Monir en tant qu’artiste iranienne fusionne les compétences traditionnelles avec les sensibilités contemporaines pour créer une pratique véritablement mondiale et intemporelle, qui mérite une importante rétrospective internationale”.

Le titre de l’exposition, Sunset, Sunrise, invoque le ciel qui sépare et relie l’Est et l’Ouest. Un moment d’aube et de crépuscule qui capture la qualité insaisissable et émotive de la vie. Présentant plus de 70 œuvres, l’exposition comprend des œuvres clés Sunrise (2015) et Sunset (2015), toutes deux créées à l’aide de peintures sur miroir et sur verre dépoli, sur du plâtre et du bois. Ces pièces marquent le début et la fin de l’exposition et illustrent la capacité de l’artiste à fusionner les techniques persanes traditionnelles avec l’abstraction contemporaine. D’autres œuvres sont présentées pour la première fois. Ces œuvres incorporent des matériaux très réfléchissants tels que des miroirs ou encore des paillettes sur du papier. L’artiste utilise également des textures luxueuses telles que des perles, des cristaux et des feuilles d’or.

L’exposition est à voir jusqu’au 25 novembre 2018.

MSF_Sunset 2015.jpgMonir Shahroudy Farmanfarmaian, Sunset, 2015, Mirror and reverse-glass painting on plaster and wood, 130 x 100 cm 110 cm diameter. Private Collection, United Arab Emirates. Courtesy of the artist and The Third Line, Dubai.MSF_Octagon on Nonagon_2008_Mirror, reverse-glass painting and plaster on wood_100x160cm (2).jpgMonir Shahroudy Farmanfarmaian, Octagon and Nonagon,2008, Mirror, reverse-glass painting and plaster on wood, 100 x 160 cm. Courtesy the artist and The Third Line, Dubai

MSF_Untitled (D12)_2015_Felt tip marker and pen on paper_70 x 100 cm_1 .jpgMonir Shahroudy Farmanfarmaian, Untitled (D12),2015, Felt tip marker and pen on paper, 70 x 100 cm. Courtesy of the artist and The Third Line, Dubai. 

Monir Farmanfarmaian_Untitled (Heptagon)_2016_Mirror on plexiglass_33 cm in diameter - smaller size.jpgMonir Shahroudy Farmanfarmaian, Untitled (D24),1993, Felt tip marker on paper, 26 x 36 cm. Courtesy of the artist and The Third Line, Dubai

MSF_Shazdeh's Garden (2)_2010_mirror and reverse glass painting on plaster and wood_180 x 110 x 4 cm_1.jpgMonir Shahroudy Farmanfarmaian, Shazdeh’s Garden (2),2010, Mirror and reverse glass painting on plaster and wood, 180 x 110 x 4 cm.Collection of A.R. Amiri. Courtesy the artist and The Third Line, Dubai.

Monir in her salon 1975_Tehran_Bukhara(Turkoman textile) in background_Monir Shahroudy Farmanfarmaian in her salon 1975, Tehran, Bukhara (Turkoman textile) in background. Courtesy of the artist and The Third Line, Dubai

Irish Museum of Modern Art, IMMA
Monir Shahroudy Farmanfarmaian, Sunset, Sunrise
Du 10 aout au 25 novembre 2018

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2018