« Restons Unis! » Le projet collaboratif de la galerie Perrotin

La galerie Perrotin invite 26 galeries parisiennes à présenter une sélection de leurs artistes. Focus sur une des galeries participantes au projet: la galerie Danysz

« Restons Unis » – C’est le souhait de la Galerie Perrotin derrière le projet collaboratif qui marque la réouverture des galeries en France. Pour ce faire, Emmanuel Perrotin a invité 26 galeries parisiennes à présenter leurs artistes au 10 impasse Saint-Claude, deuxième lieu d’exposition parisien ouvert par le galeriste en 2007.

Comme l’explique Emmanuel Perrotin : « En cette période de bouleversements, il est important de rappeler les fondements de notre métier et de notre engagement pour toujours plus de diversité, d’ouverture et de culture. Chaque visite d’exposition ou découverte de galerie apporte son lot de surprises. C’est un monde beaucoup plus ouvert et collaboratif qu’il ne l’était auparavant et nous nous en réjouissons. »

Quatre présentations consécutives, par groupes de 6 ou 7 galeries, seront à découvrir du 23 mai au 14 août 2020. La galerie Danysz est une des galeries qui exposera à l’Espace Saint-Claude. Sa fondatrice, Magda Danysz, nous explique les raisons de sa participation et nous présente ses artistes.

Comment avez-vous été approchée? Pourquoi avoir décidé de participer au projet?

Madga Danysz: Pendant le confinement, nous avons été approchés personnellement par Emmanuel Perrotin qui très tôt a senti qu’il y aurait, dans cette crise, un besoin d’unisson et d’événements. Pour notre part, les projets collectifs en particulier, si ils peuvent montrer la vitalité et la qualité de la scène française des galeries, nous intéressent beaucoup. Il est important de défendre la « french touch » dans le monde de l’art. Nous avons de nombreux critiques d’art, commissaires d’exposition et de galeristes de grande qualité. C’est un atout incroyable pour la France qu’il faut savoir mieux valoriser.

En tant que membre du conseil du CPGA (Comité Professionnel des Galeries d’Art), le sujet de défendre notre profession, le regard de chaque galeriste, le soutien qu’il apporte aux carrières de ses artistes est primordial.
Dans une situation qui s’annonce difficile, et ce, sur le long terme, pour les galeries et les artistes qu’elles représentent, il ne pouvait être que salutaire de montrer que nous sommes actifs et toujours prêts à partager notre passion.

Par ailleurs, dans ce projet qui est de réunir 26 galeries, il est intéressant de voir les dialogues qui vont pouvoir se créer, tant entre les œuvres des différents artistes qu’entre ces regards croisés de galeristes. Un choix d’artiste, c’est le regard du galeriste qui s’exprime.

Pouvez-vous nous présenter vos artistes et le choix de ces œuvres en particulier?

Magda Danysz: Pour Restons Unis ! nous avons choisi de présenter 4 artistes : le chinois aaajiao, le portugais Alexandre Farto (aka VHILS), le franco-palestinien Abdul Rahman Katanani et le duo iranien Icy & Sot. Chacune de leur oeuvre parle de choses qui ont pu nous toucher dans cette période de crise, mais symbolisent aussi un espoir, une union.

Ainsi l’oeuvre d’Icy & Sot « Break Free », représentant un homme qui passe à travers un grillage, et qui au départ traite plutôt de la question des migrants, nous a paru avoir un nouvel écho pendant le confinement avec l’envie de tous de se libérer de ses chaînes.

Icy and Sot. Break Free. Courtesy Danysz Gallery

Chez Abdul Rahman Katanani, l’arbre au tronc d’olivier et aux branches en fil barbelé est aussi une représentation très poétique de notre besoin de casser les murs de l’enfermement. C’est une oeuvre qui est en rapport avec la situation de l’artiste qui est né et à grandi dans le camp de Sabra.

Abdul Rahman Katanani. Arbre. Courtesy Danysz Gallery

Les oeuvres de aaajiao et Alexandre Farto parlent en revanche de l’humain. Il s’agit de deux portraits diamétralement opposés, l’un en led et numérique, de toute petite taille, et l’autre, grande, sous forme d’extrusion du mur, comme si ce visage jaillissait du mur. L’opposition entre les deux est très intéressante car elle parle à la fois de ce que la représentation digitale crée dans les relations humaines (pour aaajiao) mais aussi de ce qui est sous-jacent, sous la surface, dans le monde qui nous entoure (pour Alexandre Farto).

Oeuvre de aaajiao. Courtesy Danysz Gallery
Oeuvre de Vhils. Courtesy Danysz Gallery

* * *

Pour les autres propositions, retrouvez la liste complète des galeries participantes ainsi que les dates d’expositions :

Du 23 mai au 26 juin 2020

Balice-Hertling
Anne-Sarah Benichou
Crèvecoeur
Frank Elbaz
Antoine Levi
Semiose

Du 13 juin au 27 juin 2020

Galerie Danysz
Valeria Cetraro
Laurent Godin
Edouard Montassut
Mor Charpentier
New Galerie
Sultana

Du 4 au 18 juillet 2020

Air de Paris
Galerie Allen
Salle Principale
Galerie Poggi
Praz Delavallade
Joseph Tang
Jocelyn Wolff

Du 25 juillet au 14 août 2020

Marcelle Alix
Art:Concept
gb agency
Campoli Presti
High Art
In Situ

* * *

PERROTIN PARIS
10 impasse Saint-Claude 
75 003 Paris
www.perrotin.com

#RestonsUnis

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2020