Geneva Lux 2022

Pour sa nouvelle édition, le festival de lumières de Genève invite les artistes à imaginer de nouvelles interactions avec les éléments.

Geneva Lux est devenu un incontournable de l’hiver genevois. Comme l’explique Marie Barbey-Chappuis, Conseillère administrative en charge du Département de la sécurité et des sports: « Faire briller la Ville, toujours plus et même au cœur de l’hiver. Depuis ses débuts, le leitmotiv de Geneva Lux est celui-là. L’engouement populaire autour de ce festival de lumières nous pousse à aller encore plus loin. Cette édition 2022 offre à la contemplation du public non seulement une douzaine d’œuvres nouvelles, mais aussi une tonalité inédite. »

Le nouvel opus de Geneva Lux, dont la direction artistique a été confiée au genevois François Moncarey, met en lumière nos liens à l’environnement et aux phénomènes naturels. Les artistes qui ont été retenus pour cette nouvelle édition mettent au cœur de leur réflexion de nouvelles manières de concevoir leurs projets axés autour de la sobriété énergétique, l’autosuffisance et le renouvelable. 

Plus d’une vingtaine d’oeuvres sont présentées cette année. La rédaction a sélectionné pour vous celles à ne pas manquer:

Les Colosses, Louxor Spectacle – Pont du Mont-Blanc

Un couple de mannequins géants semble retenir les piliers du pont du Mont-Blanc mis en péril par la montée des eaux. Derniers remparts contre la puissance de l’eau, « Les Colosses » incarnent à la fois la fragilité des constructions humaines contre les éléments naturels et la puissance de l’homme capable d’y faire face. Ainsi est mis en scène le rapport étroit qu’entretient l’homme avec la nature, le désir ancestral de vouloir dominer le fleuve et la fragilité de la réponse humaine.

Cette installation allégorique présente à la fois la cause et la solution, le gigantisme des personnages répondant à la puissance du fleuve. Cependant, leur position pourrait les montrer en souffrance, ou tout au moins en difficulté. C’est une lutte dont on ne connaît pas l’issue qui se joue. L’installation ouvre une perspective incertaine sur la vision d’une crue significative en laissant au spectateur et à la spectatrice le choix du dénouement.

Les Colosses, Louxor Spectacle – Pont du Mont-Blanc. Geneva Lux 2022. Photo : Rémi Gindroz

FloWeR PoWeR, Jean-Pierre David, Christian Thellier – Jetée des Pâquis

L’assemblage de technologie digitale et d’électromécanique, « FloWeR PoWeR » exploite le principe de la persistance rétinienne. La lumière devient matière, elle forme des éclairs concentriques et des spirales infinies, semblables à des fleurs multicolores. Le dispositif invisible ne laisse apparaître que les traces lumineuses des diodes électroluminescentes qui finissent par se fondre dans la transparence de la nuit.

Plus d’infos sur : www.aerosculpture.com

FloWeR PoWeRJean-Pierre David, Christian Thellier – Jetée des Pâquis. Geneva Lux 2022. Photo : Rémi Gindroz

Feu dans la glace, Claire Peverelli – Rotonde du Mont-Blanc

« Feu dans la glace » est une installation éphémère éclairée de l’intérieur par des diodes électroluminescentes. En fondant, le volume d’eau congelé irrigue lentement la terre. La lumière reste témoin de cette fonte.

Pendant la durée du Geneva Lux, la vitesse de fonte de la glace est soumise aux contingences de la météorologie. C’est une installation évolutive qui propose aux visiteurs et visiteuses de suivre la métamorphose et l’évolution d’un élément à l’autre, de la glace à l’eau, de la présence à la disparition. Les seuls matériaux sont des diodes électroluminescentes et de l’eau.

Plus d’infos sur : www.clairepeverelli.ch

Feu dans la glace, Claire Peverelli – Rotonde du Mont-Blanc. Geneva Lux 2022. Photo : Rémi Gindroz

Lotus, Collectif SPOT – Jardin Anglais

Derrière le lotus se cache une symbolique : né dans des étangs boueux, porté par l’eau, nourri par l’air, le lotus ne peut éclore qu’à la lumière du jour pour devenir une fleur parfaite.

C’est le message que SPOT veut transmettre : la nature nous précède et ses forces dominent toujours l’humain. En la respectant, en acceptant d’en faire partie intégrante, en utilisant les ressources de façon raisonnée, tout nous est déjà accordé. Un jeu de miroir est dans les feuilles du « Lotus » et des diodes électroluminescentes de couleurs s’y reflètent. Dans une deuxième phase, des panneaux solaires complèteront les miroirs et alimenteront le mécanisme du « Lotus ».

Plus d’infos sur : www.spot.solar

Lotus, Collectif SPOT – Jardin Anglais. Geneva Lux 2022. Photo : Rémi Gindroz

Damaru, Alexandre Joly – Jardin Anglais

Pour le festival Geneva Lux, l’artiste Alexandre Joly propose une série de grandes sculptures polychromes élevées dans les airs intitulées « Damaru ».

Un ensemble de trois sculptures est présenté pour cette édition, deux autres viendront s’ajouter à la suivante. S’apparentant aux petits instruments de percussions à boules fouettantes, ces grands tambours anthropomorphes, comme des masques de lumière, protecteurs et bienveillants, veillent sur les métamorphoses et les changements. Capables d’interpeller l’invisible, les Damarus, tels des esprits venus d’ailleurs, appartiennent au monde des rêves, des sortilèges et des merveilles.

Plus d’infos sur : www.alexandrejoly.net

Damaru, Alexandre Joly – Jardin Anglais. Geneva Lux 2022. Photo : Rémi Gindroz

Geneva Lux
Du 21 janvier au 6 février 2022
Horaires : de 18h à 1h. Certaines œuvres sont activées à des horaires spécifiques
www.evenements.geneve.ch

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2022