La Belle Époque de l’Art nouveau

L’exposition La Belle Époque de l’Art nouveau. Au temps de Bonnard et Mucha présente plusieurs aspects d’un mouvement artistique majeur qui a façonné le visage de l’Europe entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. 

Vue de l’exposition La Belle Époque de l’Art nouveau. Au temps de Bonnard et Mucha
© Musée d’art de Pully. Photo : Mathieu Bernard-Reymond

La Belle Époque

Entre la fin du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale, l’Europe connaît des années de paix qui favorisent la prospérité économique ainsi que le développement de nombreux progrès scientifiques. On parle alors de Belle Époque, un terme qui est apparu après la guerre, dès 1919, en souvenir de ces belles années.

La société se transforme et les changements sont importants. Nous sommes en plein milieu de la deuxième révolution industrielle et l’on découvre à la fois l’aviation, le téléphone, et l’utilisation de l’électricité. Ces changements vont considérablement améliorer le cadre de vie.

La Belle Époque est également une période d’apogée économique, de plaisir et de fête. Elle correspond à la naissance des grands cabarets, les Folies Bergères, le Moulin Rouge, des lieux où pour la première fois, toutes les classes sociales se côtoient, artistes, bourgeois, ouvriers.

Jules ChéretFolies-Bergère. La Loïe Fuller, 1893, collection privée. © Fotoatlier Peter Schlächli © Tous droits réservéspage21image4554752

La naissance de l’Art nouveau

L’Art nouveau est apparu dans le contexte particulier de la Belle Époque.

L’expression « Art nouveau» est employée pour la première fois par Edmond Picard, en 1894, dans la revue belge L’Art moderne pour qualifier le travail de l’artiste belge Henry van de Velde. Ce terme sera également repris par une boutique à Paris, la Maison de l’Art nouveau, ouverte en 1895 par le marchand d’art allemand Siegfried Bing. Pour Bing, le monde de l’art et de la décoration doivent répondre aux exigences de l’évolution que traverse les européens pendant cette période.

Chez les artistes, on assiste à un important changement d’expression. Ces derniers vont participer pleinement au renouveau de la société que ce soit à Paris, à Vienne, à Munich ou à Bruxelles. Ils souhaitent transgresser l’art classique en s’affranchissant des règles préexistantes.

L‘Art nouveau s’exprime dans tous les domaines artistiques, en passant par les bijoux, le mobilier, les objets d’art et l’architecture. Il rejette les formes du passé, conteste la culture classique en proposant une nouvelle manière de percevoir et de ressentir le monde. Ce nouvel esthétisme occupe tout l’espace disponible pour créer une véritable univers personnel, total, qui soit un lien entre l’art et la vie.

L’Art nouveau se caractérise par des formes inspirées de la nature, où la souplesse des lignes et une certaine sensibilité dominent. Nouveauté, modernité, couleur, et une certaine extravagance pour l’époque définissent ce style artistique.

En quête d’une réforme de la société par la beauté de l’objet accessible à tous, il est diffusé largement grâce à ses supports populaires privilégiés, affiches, revues et estampes.

Vue de l’exposition La Belle Époque de l’Art nouveau. Au temps de Bonnard et Mucha
© Musée d’art de Pully. Photo : Mathieu Bernard-Reymond

Les artistes sont nombreux à participer avec créativité à cette révolution comme Jules Chéret, Edvard Munch, Pierre Bonnard, Gustav Klimt ou encore Oskar Kokoschka.

Alfonse Mucha (1860-1939) devient une des figures majeures de l’Art nouveau. En 1894, l’artiste tchèque rencontre Sarah Bernhardt. La tragédienne parisienne tombe sous le charme de son oeuvre japonisante aux courbes féminines et végétales. Mucha devint rapidement le maître de l’affiche et le décorateur le plus recherché de Paris. Il sera associé à bon nombre de projets en lien avec l’Exposition universelle de Paris en 1900.

Alphonse MuchaRêverie, 1898, collection privée. © Fotoatlier Peter Schlächli © Tous droits réservés

Loin de se limiter à des changements esthétiques et formels, l’Art nouveau est pensé comme un phénomène culturel, social, un mouvement artistique novateur qui marque profondément l’entrée dans le XXe siècle. Après la Première guerre mondiale, l’Art Nouveau cèdera sa place à un style plus anguleux et plus géométrique, l’Art déco. 

Vue de l’exposition La Belle Époque de l’Art nouveau. Au temps de Bonnard et Mucha
© Musée d’art de Pully. Photo : Mathieu Bernard-Reymond

La Belle Époque de l’Art nouveau. Au temps de Bonnard et Mucha
Musée d’art de Pully, Suisse
Du 28 janvier au 19 juin 2022
www.museedartpully.ch

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2022