Dans l’objectif des photographes: la montagne sublimée

La montagne est une source d’inspiration pour bon nombre d’artistes.  La représentation de la montagne est un domaine dans lequel la photographie a beaucoup innové passant de la photographie scientifique puis touristique pour arriver à la photographie artistique. La photographie de montagne offre d’importantes possibilités esthétiques.

Arteez a sélectionné trois photographes suisses ou ayant un lien avec la Suisse qui, au cours de leur carrière ont eu sous leur objectif la montagne dans toute sa splendeur. Il s’agit de Yann Gross, Thomas Flechtner et Iris Hutegger. Quelle soit grandiose, énigmatique, puissante ou poétique, chacun a posé son regard sur ces paysages imposants.

Yann Gross

Le photographe Yann Gross est né en 1981 à Vevey. Les sujets de prédilection de son travail sont les questions d’identité et d’évasion. Il s’interroge sur la façon dont l’humanité vit dans le monde actuel. Son travail est exposé dans le monde entier et publié dans de nombreux magazines comme Aperture, The New York Times Magazine, Colors Frieze ou encore The National Geographic. Pour sa série Lavina (Avalanches), Yann Gross a travaillé en Valais avec des guides de montagne et des professionnels qui déclenchent les avalanches à la dynamite afin de prévenir les accidents dans les stations de ski et autres zones habitées. Le cadre immobile de la montagne se transforme instantanement grâce à ces explosions de neige qui prennent une forme sculpturale.

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.35.12.png

Capture d’écran 2017-12-07 à 14.49.39.pngSérie Lavina (Avalanches), 2004 © Yann Gross

Thomas Flechtner

Thomas Flechtner est né en 1961 à Winterthur. Il partage sa vie et son travail entre Vallière en France et à Zurich. Pour sa série Walks à laquelle il a consacré trois années de 1998 à 2001le photographe réalise ses clichés après plusieurs jours de marche ou de randonnées à peaux de phoques. Une surface enneigée, vierge de toute trace, fait penser à une plaque photographique. L’artiste est seul avec ses skis au pieds. Apres avoir placé son appareil à distance de l’étendue à parcourir et décidé d’un cadrage particulier, le photographe choisit le temps de pose qui correspondra au temps que lui prendra son tracé.

Capture d’écran 2017-12-07 à 14.48.10.pngWalks, Chli Rinderhorn 1999, C-Print 220x180cm © Thomas Flechtner

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.20.30.pngWalks, Glaser Grat 2001, C-Print 220x180cm © Thomas Flechtner

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.31.02.pngWalks, Mit und für Marianne, Piz Beverin, 1999, C-Print 220x180cm © Thomas Flechtner

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.29.08.pngWalks, Walks with 17 people, Glaspass 2001, C-Print 220x180cm © Thomas Flechtner

Iris Hutegger

La photographe Iris Hutegger est née en 1964 à Schladming en Autriche. Elle part s’installer en Suisse en 1990 et vit et travaille actuellement à Bâle. Sculpteur et plasticienne, Iris Hutegger conçoit des installations qui interrogent le paysage et l’espace, le naturel et l’artificiel. Pour son travail photographique, Iris Hutegger se retrouve face à la montagne. Elle tire les négatifs couleurs en noir et blanc et, à partir de ces images documentaires et presque abstraites, brode ses propres couleurs à la machine à coudre sur le paysage, apportant une troisième dimension à l’image : celle de l’émotion.

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.44.52.pngAnalogue photography, 73 x 117 cm , 2014, silver gelatine print, thread © Iris Hutegger

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.59.53.png Analogue photography, 32 x 50 cm, 2009, silver gelatine print, thread © Iris Hutegger

Capture d’écran 2017-12-08 à 16.55.28.pngAnalogue photography, 47 x 74cm, silver gelatine print, thread , 2011 © Iris Hutegger