La notion d’Habitat selon Mirko Baselgia

La Galerie Urs Meile de Lucerne inaugure la première exposition solo en ses murs de l’artiste suisse Mirko Baselgia (*1982) intitulée “Habitat”.

Mirko Baselgia s’intéresse aux multiples facettes de la notion d’habitat, en analysant les liens qui unissent les espèces humaines, animales et végétales les unes aux autres et à leur environnement. Selon l’artiste, le concept d’habitat ne traite pas seulement de la notion de territoire, mais également du “sous-sol” et de la vie invisible qui s’y cache.

Les grenades faites de pierre volcanique générées par l’éruption du Vésuve de 1944 et exposées dans la première salle se réfèrent précisément au monde souterrain et à sa déesse grecque Persephone, une figure qui incarne le renouveau végétal communément associé au printemps. Le choix de la matière a été dicté par l’origine souterraine de la pierre, qui a subi une profonde transformation chimique à mesure que le magma liquide sortait des entrailles de la terre.

MB_Purscheida_2018_a.jpgMirko Baselgia, Purscheida, 2018, pierre volcanique de l’éruption du Vésuve de 1944, chacune (H) 11 cm, Ø 11 cm, Courtesy of the Artist and Galerie Urs Meile, Beijing-Lucerne

Sont également exposés quatre dessins représentant un ou plusieurs champignons appelés «crinière poilue» ou «chapeau d’encre». Ce type de champignon digère son propre chapeau, ce qui contribue à la dissémination des spores. Lorsque l’autolyse a lieu, le capuchon et les branchies se transforment en un liquide noir. L’autodestruction acquiert ici un sens positif inattendu, permettant la croissance de la génération suivante. Intrigué par ce phénomène particulier, l’artiste s’est mis à la recherche de ces champignons dans des prairies. Il a d’abord fait des dessins sur place, puis a rassemblé les champignons pour en extraire l’encre. Réalisées à l’encre de champignons, les œuvres exposées sont des agrandissements analogiques des croquis originaux. Les champignons sont représentés dans leur environnement naturel afin de mettre en évidence le lien étroit qui unit ces organismes avec leur environnement.

MB_Autolyse - Coprinus Comatus_2018_c.jpgMirko Baselgia, Autolyse – Coprinus Comatus, 2018, drawing, pencil, ink out of the Coprinus Comatus, handmade paper from Papiermühle Basel, 77 × 55 cm, Courtesy of the Artist and Galerie Urs Meile, Beijing-Lucerne

Une autre oeuvre de l’artiste présentée consiste en une «empreinte naturelle» d’un nid d’oiseau trouvé lors d’une promenade de l’artiste dans les bois. Baselgia a obtenu cette impression en plaçant le nid entre une plaque d’acier et une plaque de plomb pressées l’une contre l’autre au moyen d’une paire de rouleaux soumis à une forte pression. Ici aussi, la destruction du nid conduit à la création de quelque chose de nouveau, une empreinte unique évoquant les notions de présence, d’absence, de mortalité ainsi que les marques laissées par chaque organisme dans l’environnement. De plus, les nids d’oiseaux sont un symbole commun pour les maisons, l’habitat que l’on façonne pour vivre confortablement et en toute sécurité. Mais si les oiseaux peuvent choisir librement leur maison, l’artiste attire l’attention sur le fait que l’humanité a créé un système dans lequel l’habitation d’un espace entraîne un coût et de nombreuses restrictions sociales, politiques et économiques.

MB_NiaDutschels_77x55_2013.jpgMirko Baselgia, Nia d’utschels – Sylvia borin, 2018, plomb (20% d’étain, 80% de plomb), 77 x 55 x 1,1 cm, Courtesy of the Artist and Galerie Urs Meile, Beijing-Lucerne

Les idées de territoire, de ressources naturelles, du cycle de la vie, de la mort et de la renaissance sont au cœur de l’exposition “Habitat” et sont récurrentes dans la pratique de l’artiste. Baselgia observe et redéfinit les dynamiques et les structures qui façonnent notre monde, révélant ainsi l’interdépendance essentielle qui relie l’être humain et ses activités sur le monde.

MB_AmericanRailroads_I9J9_180x180_2013.jpgMirko Baselgia, American Railroads I9/J9, 2018, Swiss stone pine wood (pinus cembra), American nut wood (frame), 180 x 180 cm, Courtesy of the Artist and Galerie Urs Meile, Beijing-Lucerne

Exposition Habitat de Mirko Baselgia
Galerie Urs Meile Lucerne and Beijing
Rosenberghöhe 4, 6004 Lucerne, Suisse
Du 23 novembre 2018 au 2 février 2019

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2018