Le photographe David LaChapelle en quête de spiritualité

Les éditions Taschen publient deux nouvelles anthologies du photographe américain David LaChapelle, intitulées Lost + Found et Good News. Ces publications retracent près de trente ans de photographies, passant du monde de la mode et du star system à la recherche d’un paradis fantasmé.

Découvert par Andy Warhol, il a fait des premières armes au sein du magazine Interview. Son style est immédiatement reconnaissable: couleurs saturées, univers kitsch et surchargé, son travail est véritablement à l’opposé de la photographie minimaliste. Longtemps snobé par le monde de l’art, le photographe américain a su s’imposer comme un personnage incontournable de la pop culture.

Ces deux derniers livres dont la plupart des images n’ont jamais été publiées auparavant, constituent la conclusion du récit en 5 volumes composé par LaChapelle, qui a captivé toute une génération de spectateurs dans le monde.

Dans Lost + Found, Part I et Good News, Part II, parmi les personnalités et célébrités qui ont posées sous l’objectif de l’artiste, vous trouverez des photos de Pamela Anderson, Julian Assange, David Bowie, Naomi Campbell, Hillary Clinton, Frances Bean Cobain, Miley Cyrus, Lana Del Rey, Lady Gaga. Sharon Gault, Daphne Guinness, Whitney Houston, la famille Kardashian, Eartha Kitt, David LaChapelle, Amanda Lepore, Nicki Minaj, Katy Perry, Sergei Polunin, Keith Richards, Rihanna, Chris Rock, Amber Rose, Britney Spears, Uma Thurman, Andy Warhol, Pharrell Williams, Amy Winehouse, et bien d’autres…

lachapelle_lost_and_found_fo_int_open_0102_0103_05330_1710121045_id_1152704.jpg© David LaChapelle Lost + Found. Part I. @Taschen

lachapelle_good_news_fo_int_open_0050_0052_05331_1710121043_id_1152569.jpg© David LaChapelle Good News Part II. @Taschen

LACHAPELLE_LOST_AND_FOUND_FO_INT_BOX002_05330.jpg En couverture de Lost + Found. Part I., la chanteuse américaine Miley Cyrus
© David LaChapelle @Taschen

LACHAPELLE_GOOD_NEWS_FO_INT_BOX002_05331.jpg  En couverture de Good News. Part II., le danseur ukrainien Sergei Polunin
© David LaChapelle @Taschen