Le Salon de Maria et Madeleine

Une exposition spontanée au coeur de Vevey qui célèbre l’art et les relations humaines

Dans une ancienne forge au centre de Vevey, Chely Hauert et Tamara Jenny ont invité des artistes de la scène contemporaine suisse et internationale à venir présenter leurs oeuvres pour un moment de partage et d’échange autour de l’art et des relations humaines. Une invitation sans prétention, à la manière d’un « souper canadien » où chacun apporte sa vision artistique sur le monde qui nous entoure.

Les artistes ont eu carte blanche pour s’exprimer sans thème après s’être inspirés des lieux. L’idée de liberté de cette exposition se retrouve également dans l’accrochage qui a permis la création de corrélations aussi surprenantes que pertinentes entre la cinquantaine d’œuvres exposées.

« Nous souhaitions créer les conditions pour que se développent un cerveau et un cœur collectifs entre les artistes lors de l’accrochage« .

Chely Hauert et Tamara Jenny, conceptrices et organisatrices de l’exposition Le Salon de Maria et Madeleine

Sébastien Agnetti, Céline Burnand, Adrien Chevalley, Rudy Decelière, Latifa Echakhch, Guillaume Ehinger, Alain Huck, Thomas Koenig, Loan Nguyen, Virginie Otth, Simon Paccaud, Cyril Porchet et Marie Taillefer/Mary Smith sont les 13 artistes à avoir répondu présent à cette invitation. Ils ont tous un lien avec Vevey : la plupart y ont habité ou y habitent, y ont étudié, travaillé ou exposé. 

Parmi nos coups de coeur, une oeuvre de Cyril Porchet de 2018. Comme l’indique l’artiste : « Ce travail s’inscrit dans un développement de photographie expérimentale où j’explore la question du mouvement et de la matérialité dans la photographie. Par un jeu de pliages et d’exposition d’images projetées, je revisite mon ancienne série Vertigo, poussant la réflexion sur l’architecture / peinture, peinture / photographie. Dans mon travail, j’aime brouiller les pistes, créer de la confusion dans la lecture et questionner le chaos et la structure ».

Guillaume Ehinger et Thomas Koenig, La Flèche, 2001 (sculpture au premier plan)
Latifa Echakhch, Sun Set Down, 2021 (peinture à gauche)
Cyril Porchet Sans Titre, 2018 (photographie bleue au fond)
Céline Burnand Aquí y allá, 2021 (photographie dans la salle du fond).
Crédit photo: Simon Paccaud

Autre oeuvre présentée à l’exposition, celle de Latifa Echakhch : « Sun Set Down fait partie d’une série de variations autour de couchers de soleil que je visite depuis quelques mois. Je trouve intéressant que l’on puisse ressentir les divers gestes et étapes de la fabrication de l’œuvre, d’une part la préparation de la surface qui consiste à peindre la toile tout en noir pour intensifier le fond, puis l’application d’un mélange de béton à la truelle, comme on prépare un mur. Dans un troisième temps, je peins sur toute la surface un coucher de soleil très simple, très générique, voire un peu naïf, avec des couleurs très lumineuses. Cette contemplation ne dure qu’un court instant puisque aussitôt je détruis une grande partie de la fresque. Le tableau terminé nous laisse devant une mise à plat de toutes ses temporalités, de toutes ses ambivalences, devant la contemplation et la destruction, la tranquillité d’un paysage naïf, la violence des gestes qui l’altère. »

« C’est avec ce romantisme paradoxal que je souhaite contribuer à cette exposition. C’est toute cette palette de tonalités, d’équilibre et de dissonances que je ressens en regardant l’horizon de la Riviera ».

Latifa Echakhch

Le Salon de Maria et Madeleine offre une pause artistique « pour retrouver la simplicité des interactions, trinquer à la vie, à l’amitié et à l’art. »

Alain Huck, Walking without Dersou, 2008 (sculpture sur le mur)
Tentative (empreinte d’un genou), 2018 (installation au sol)
Crédit photo: Simon Paccaud

Le Salon de Maria et Madeleine
Rue de la Madeleine 10, 1800 Vevey
Du 12 au 26 juin 2021 (Mercredi – Dimanche de 14h à 19h)
Entrée libre

Plus d’informations sur @maria_et_madelaine

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2021