Le théâtre d’ombres de Carlo Zinelli

La Collection de l’Art Brut de Lausanne présente l’exposition Carlo Zinelli – Recto Verso jusqu’au 2 février 2020

Carlo Zinelli, une des figures majeures de l’art brut, est à l’honneur à Lausanne. Le concept d’art brut a été inventé dans les années 1940 par le peintre français Jean Dubuffet. L’artiste était en quête d’un art affranchi du conditionnement culturel et social et était convaincu du pouvoir créateur de la folie. Dubuffet percevait dans cette création marginale une « opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions».

Carlo Zinelli est un de ces artistes que la vie n’a pas épargné. Il perd sa mère à l’âge de deux ans. Après avoir travaillé dans les champs puis dans les abattoirs municipaux de Vérone, il est enrôlé dans l’armée et envoyé en Espagne où sévit la guerre civile. Il en revient deux mois plus tard, probablement très marqué. A son retour en Italie, il alterne des périodes de lucidité et des crises d’angoisse qui le mènent progressivement à l’hôpital psychiatrique. Il y subit des électrochocs et divers traitements expérimentaux. En 1947, il finit par être définitivement interné pour schizophrénie paranoïde. En 1957, un atelier d’expression libre s’ouvre à l’hôpital sur l’initiative du sculpteur Michael Noble et du professeur Mario Marini. Zinelli va ainsi passer ses journées à s’exprimer à travers la peinture.

sans titre, ca. 1960 (recto)
gouache sur papier, 35 x 50
photo : Claudine Garcia, AN – Collection de l’Art Brut, Lausanne

En 1963, Zinelli est le seul peintre italien à être présenté à l’exposition Insania pigens à la Kunsthalle de Berne. C’est à partir de cette date que Jean Dubuffet fait l’acquisition de plusieurs oeuvres de l’artiste italien par l’intermédiaire de son psychiatre, Vittorino Andreoli. Ce dernier reprendra, quelques années plus tard, la direction de l’atelier et se consacrera à la reconnaissance du travail de Carlo Zinelli.

sans titre, 1963 (recto)
gouache sur papier , 70 x 50
photo : Claudine Garcia, AN – Collection de l’Art Brut, Lausanne

L’artiste est pris dans une véritable frénésie de création. Il va produire près de 3000 gouaches et des sculptures. Comme le titre de l’exposition nous l’indique, il va peindre le recto puis le verso des feuilles de papier qu’on lui met à disposition.

sans titre, ca. 1963 (recto)
gouache sur papier , 35 x 50
photo : Olivier Laffely, AN – Collection de l’Art Brut, Lausanne

Ses oeuvres font penser à des dessins d’enfants par leur apparente naïveté mais aussi à des peintures rupestres. Le monde animal et la figure humaine sont représentés et l’artiste ajoute souvent des inscriptions dans ses compositions.

sans titre, ca. 1962
collage d’emballages de papier à cigarette, d’emballages de tabac, pliage et gouache sur papier, 50 x 35
photo : Olivier Laffely, AN – Collection de l’Art Brut, Lausanne

L’exposition réunit l’ensemble des travaux conservés à la Collection de l’Art Brut et couvre toute la période de création de Carlo Zinelli qui s’étale de 1957 à 1972. Elle présente les deux faces de nombreuses œuvres recto verso, qui sont, à de rares exceptions près, de même qualité et intensité. Elle est a voir jusqu’au 2 février 2020.

Carlo Zinelli, Recto Verso
Collection de l’Art Brut
Lausanne
www.artbrut.ch

Toute reproduction interdite
www.arteez.ch 2019