« L’éloge de la lumière » à la Fondation Baur

Dialogue poétique entre les oeuvres de Pierre Soulages et Tanabe Chikuunsai IV à la Fondation Baur

« L’œuvre vit du regard qu’on lui porte. Elle ne se limite ni à ce qu’elle est ni à celui qui l’a produite, elle est faite aussi de celui qui la regarde. Ma peinture est un espace de questionnement et de méditation où les sens qu’on lui prête peuvent venir se faire et se défaire. »

Pierre Soulages, 2002
Vue de l’exposition « Eloge de la lumière – Pierre Soulages / Tanabe Chikuunsai IV« 
Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, Genève 2022. Photo : ARTEEZ

La Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, située à Genève rend hommage à Pierre Soulages et au Japon avec l’exposition Eloge de la lumière. Les chefs-d’œuvre du maître des « noirs lumière » entrent en résonance avec les objets du musée et les œuvres en bambou de l’artiste vannier japonais Tanabe Chikuunsai IV. 

Vue de l’exposition « Eloge de la lumière – Pierre Soulages / Tanabe Chikuunsai IV« 
Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, Genève 2022. Photo : ARTEEZ

Les japonais ont saisi très tôt la poésie grave et atemporelle de l’œuvre de Soulages, suivant pas à pas son parcours, depuis la présentation de l’une de ses toiles à Tokyo, à l’occasion du premier Salon de mai en 1951. Ils en affectionnent les contrastes chromatiques, dépouillés de toute charge sentimentale et figurative, ainsi que les imposantes et calmes respirations graphiques, les matériaux pensés et façonnés comme autant de supports à la lumière.

Pour Tanabe Chikuunsai IV : « Pierre Soulages s’empare du noir avec ferveur, il en perçoit les perspectives, les textures et les expressions en ne s’éloignant jamais de la couleur. Il permet au noir d’émerger des ténèbres et d’entrer dans la lumière du jour. Ce faisant, il a trouvé un opposé au chaos du noir en en révélant toutes les facettes. Dans cette vie, notre pensée semble avoir un sens, et pourtant ce que nous pensons savoir n’a pas de sens. Je trouve ce même paradoxe, captivant, dans les représentations de Pierre Soulages.« 

Héritier de traditions et de techniques ancestrales, Tanabe Chikuunsai IV travaille le végétal d’un regard neuf, sculptural et lumineux.

Comme l’explique l’artiste : « Je fends le bambou, et avec un petit couteau, j’extrais soigneusement la largeur et l’épaisseur dont j’ai besoin pour faire des bandes (take-higo). Ensuite, je tresse le bambou de façon à exprimer les connexions infinies de ce monde. Je suis alors dans un état méditatif, totalement absorbé dans mon processus créatif. Je sens que je peux passer de notre monde à un monde spirituel, un lieu où le bambou et mon cœur ne font qu’un. » 

Oeuvre de Tanabe Chikuunsai IV, « Godai Kokū », Les cinq éléments et le vide, 2021. Exposition « Eloge de la lumière – Pierre Soulages / Tanabe Chikuunsai IV« . Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, Genève 2022. Photo : ARTEEZ

Avec trois de ses disciples, Tanabe a également investit le hall du musée, afin de réaliser une sculpture monumentale en tressage de bambou noir. Pour cette installation, l’artiste a utilisé de longues bandes d’écorce de bambou noir (kurochiku), qu’il tresse selon la technique dite libre ou brute (araami). 

Avec cette œuvre organique et unique baptisée « Eloge de la lumière – In Praise of Light », Tanabe offre aux visiteurs une immersion dans la culture, le savoir-faire et la tradition nipponnes. 

A la fin de l’exposition, l’oeuvre sera démontée et la quasi-totalité des bandes seront réutilisées, pour créer une nouvelle installation dans un autre lieu.

Eloge de la lumière – Pierre Soulages / Tanabe Chikuunsai IV
Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient
Du 17 novembre 2021 au 27 mars 2022
http://www.fondation-baur.ch

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2022