Les Extatiques à Paris La Défense

A l’occasion des ses 60 ans, Paris La Défense propose un voyage artistique inédit: Les Extatiques. Ce musée à ciel ouvert qui s’installe, le temps d’un été, dans le quartier de La Défense à Paris, propose une exposition d’art contemporain qui met l’accent sur les jeux d’échelles, les renversements, les perspectives détournées et les jeux de lumières.

En préparant cette exposition, le directeur artistique, Fabrice Bousteau, s’est posé la question suivante: “Comment peut-on créer une extase avec des choses extrêmement simples?”. Partant de cette interrogation, il a sélectionné 9 artistes d’horizons différents, qu’ils soient de renommée internationale ou émergents et qui se sont confrontés dans la création de leurs oeuvres, à l’histoire, l’échelle et l’environnement de ce quartier hors normes de Paris.

Parmi les oeuvres exposées, le visiteur pourra ainsi découvrir : un banc géant imaginé par Lilian Bourgeat, le labyrinthe de tournesols de Fanny Bouyagui, Art Point M, Hanif Kureshi et son personnage gigantesque, les arbres fantomatiques de Vincent Lamouroux, l’immeuble renversé de Leandro Erlich, la portée musicale de Matteo Nasini ou encore les Insta’mirrors d’Encoreunestp et la mise en lumière d’un espace sous-dalle par Pablo Valbuena ; le tout guidé par Soundwalk Collective.

Parmi les 9 oeuvres disséminées dans ce parcours artistique qui s’étend sur un kilomètre et qui seront visibles pendant 108 jours, nous en avons sélectionné 3 pour vous les présenter plus en détail.

Notre premier coup de coeur va à l’artiste argentin, Leandro Erlich. Connu pour concevoir des œuvres qui bousculent notre rapport à l’espace, il propose à l’occasion de cette exposition une oeuvre monumentale intitulée Inner city – Paris / Buenos Aires. Avec cette oeuvre, Leandro Erich invite les visiteurs à marcher sur les murs d’un fragment d’immeuble renversé. À l’intérieur de cet îlot, les murs et les fenêtres servent de plancher aux visiteurs pour qui se confondent les frontières entre réalité et perception.

RTEmagicC_72extatiques1.jpg
Leandro Erlich, Inner city – Paris / Buenos Aires, Les Extatiques, Paris La Défense 2018
© CD92/OLIVIER RAVOIRE

Artiste pluridisciplinaire et fondatrice d’Art Point M, Fanny Bouyagui a, quant à elle, fait le choix d’installer un dédale poétique et ludique de 500 mau cœur de La Défense. Composé de 4000 tournesols, ce labyrinthe invite à une promenade bucolique et ensoleillée. Au sein de cette installation végétale, une bande-son permet au visiteur de s’immerger dans un monde nouveau et d’y perdre ses repères pour mieux s’y ressourcer.

fanny_bouyagui_-_les-extatiques-c-carlos-ayesta-6_0.jpg
Fanny Bouyagui / Art Point M, Sun City, Les Extatiques, Paris La Défense 2018
© Carlos Ayesta

L’artiste français Vincent Lamouroux bouscule notre perception de l’environnement en réinventant les pratiques architecturales et sculpturales. Pour Les Extatiques, il recouvre plusieurs platanes de l’Esplanade La Défense d’un voile blanc fait de chaux éteinte. Son oeuvre intitulée Projection est une expérience visuelle, physique et psychologique qui fige le paysage dans un temps suspendu.

les-extatiques-vincent-lamouroux-c-carlos-ayesta-27.jpg
Vincent Lamouroux, Projection, Les Extatiques, Paris La Défense 2018 © Carlos Ayesta

Les Extatiques offrent ainsi de nouveaux points de vue sur Paris La Défense. Ces œuvres sont des invitations à s’aventurer dans le quartier, à le parcourir dans sa diversité et ses particularités.

banniere-les-extatiques.jpg

Les Extatiques 
108 Jours de parcours artistique – 60 ans de créativité
Du 5 Juillet au 21 Octobre 2018
#EXTATIQUES

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2018