Les pavillons suisse et anglais à la Biennale de Venise

Découvrez les artistes qui vont représenter la Suisse et l’Angleterre à la 58e Biennale d’art de Venise

La 58e Biennale d’art de Venise ouvrira ses portes au public le 11 mai prochain. D’ici là, nous avons choisi de vous présenter le travail des artistes qui représenteront le Pavillon suisse et le Pavillon anglais.

Le Pavillon suisse

C’est le duo d’artistes Pauline Boudry / Renate Lorenz qui a été choisi pour transformer le Pavillon suisse en une installation immersive. Intitulée «Moving Backwards», l’installation aura pour but d’explorer les questions liées à l’identité à travers des chorégraphies postmodernes et des danses urbaines, tout en utilisant des éléments de la culture underground queer (le terme queer est utilisé pour désigner l’ensemble des minorités sexuelles et de genres).

Le duo poursuit une carrière internationale. Pauline Boudry est vaudoise et Renate Lorenz est allemande. Elles se sont rencontrées dans les années 1990 mais leur collaboration artistique n’a débuté qu’en 2007. Depuis, elles ont été exposées dans de nombreux lieux prestigieux à travers le monde dont la Kunsthalle de Zurich, le Centre culturel suisse de Paris, de Genève, d’Eindhoven, de Londres mais aussi à Tokyo, Los Angeles ou encore New York. 

À travers des performances qu’elles filment et mettent en scène, les deux artistes cherchent à défaire nos représentations stéréotypées afin d’envisager des relations inédites et d’inventer de nouvelles modalités de coexistence.

Pour Charlotte Laubard, curatrice en charge du Pavillon suisse 2019: « Pauline Boudry et Renate Lorenz conçoivent leurs installations comme des dispositifs où chacun·e est amené·e à renégocier ses représentations. Leur travail produit une double inversion : il introduit des gestes, des images et des objets qui renvoient à des questions politiques et sociales. En même temps, il confère à ces mêmes éléments une autonomie qui permet d’entrer en interaction avec les spectateurs et d’instaurer aussi un lien qui bouscule leurs perceptions et leurs identifications. » La curatrice avait déjà travaillé avec le duo en 2017 à l’occasion de la Nuit blanche à Paris. Les artistes avaient présenté une vidéo choc intitulée « Silent » dans laquelle une chanteuse se rebelle et décide de se taire, alors que toutes les caméras sont tournées vers elle.

Et pour garder toute la surprise sur cette installation, une seule image a été dévoilée: il s’agit d’un rideau noir pailleté.

Pauline Boudry / Renate Lorenz, Moving  Backwards , 2019 (detail). Courtesy the artists.
Pauline Boudry and Renate Lorenz. Photo by Bernadette Paassen

Le Pavillon anglais

L’artiste Cathy Wilkes (représentée par Modern Institute et la galerie Xavier Hufkens) est née à Belfast mais vit et travaille à Glasgow. En 2005, Wilkes avait été choisie pour représenter le Pavillon écossais à Venise. Cette année, elle a été choisie par le British Council pour représenter le Pavillon anglais. Son exposition personnelle pour la Biennale 2019 sera constituée d’un corpus de nouvelles œuvres, notamment des installations sculpturales, des arrangements d’objets, des peintures et des impressions. 

Dans son processus de création, Wilkes expérimente toutes sortes de supports et de matériaux et collecte de nombreux objets. La production – ou ce que nous voyons à la fin – est l’accumulation de tous ces composants. Son travail nous fait réfléchir sur des thèmes existentiels comme l’amour, la vie et de la mort. Il explore également les questions liées à la disparition et la dématérialisation de la vie, l’absence et l’anonymat de l’auteur.

L’enthousiasme grandissant pour le travail de Wilkes est notoire étant donné qu’il s’agit d’une nouvelle participation de l’artiste à la prestigieuse Biennale de Venise. Notons aussi l’enthousiasme de Zoe Whitley, curatrice à la Tate Modern et curatrice en charge du Pavillon anglais 2019: « Nous sommes ravis de présenter un tout nouveau corpus d’œuvres de Cathy Wilkes. Son inventivité, sa curiosité et sa pensée unique ont produit quelque chose d’aussi ambitieux que captivant. »

Soulignons aussi que Cathy Wilkes avait été nominée au Turner Prize en 2008 et a remporté le Maria Lassnig Prize en 2017.

Cathy Wilkes Untitled, 2017 (detail). Mixed Media. Dimensions variable. Installation view of Cathy Wilkes, on view at MoMA PS1 2017/2018. Image courtesy MoMA PS1. Photo by Pablo Enriquez. Courtesy of the Artist and The Modern Institute/Toby Webster Ltd, Glasgow
Cathy Wilkes Untitled, 2016 Oil on canvas 76x122x2.5cm
Photo: Keith Hunter. Courtesy of the Artist and The Modern Institute/Toby Webster Ltd, Glasgow
Introducing Cathy Wilkes | British Pavilion artist 2019 | Venice Biennale

Retrouvez la liste de tous les artistes participant à la 58e édition de la Biennale internationale d’art de Venise en cliquant ici.

La Biennale de Venise
May You Live In Interesting Times
Du 11 mai au 24 novembre 2019

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019