« Luogo e Segni » à Punta della Dogana

Un temps de pause et de poésie en marge de la Biennale de Venise avec l’exposition « Luogo e Segni » à Punta della Dogana

L’exposition « Lieu et Signes » propose une promenade dans un paysage intérieur où nature, création et poésie se répondent. Elle est inspirée par les écrits de l’artiste et poète Etel Adnan dont l’oeuvre se situe entre l’image et le texte, la peinture et l’écriture. Une écriture qui se mêle au dessin et un dessin qui se mêle à l’écriture.

Etel Adnan, Vue de l’exposition Luogo e Segni, Punta della Dogana, Venise 2019 © Arteez

To write is to draw

Etel Adnan

L’exposition rassemble trente-six artistes dont les œuvres entretiennent un rapport particulier avec leur contexte urbain, social, politique ou encore historique.

Parmi les oeuvres exposées, le visiteur pourra retrouver l’installation de Roni Horn « Well and Truly ». L’eau est un élément récurrent dans le travail de l’artiste américain. Elle est ici représentée comme pétrifiée sous la forme de 10 blocs de verre de différentes nuances de bleu, bleu-vert, gris clair et blanc. Ces « puits » sont sublimés par le « Cube » en béton imaginé par Tadao Ando.

Roni Horn, Well and Truly, 2009 – 2010, Pinault Collection. Vue de l’exposition Luogo e Segni, Punta della Dogana, Venise 2019 © Arteez

Parmi les autres artistes exposés, le visiteur pourra admirer les oeuvres de R.H. Quaytman. Cette artiste américaine est la fille du peintre Harvey Quaytman et de la poètesse Susan Howe. Depuis 2001, elle organise son oeuvre en chapitres numérotés dont chacun correspond à une exposition personnelle. Pour « Luogo e Segni », elle a accepté d’associer des peintures tirées de différents chapitres, une façon pour l’artiste de repenser son oeuvre et sa méthode.

R.H. Quaytman, Pinault Collection. Exposition Luogo e Segni, Punta della Dogana, Venise 2019 © Arteez

Alessandro Piangiamore est un autre artiste incontournable de cette exposition. Ce sculpteur italien est fasciné par les vibrations de la matière et les mouvements de la nature notamment le vent. Pour ses oeuvres Api e Petrolio Fanno Luce, l’artiste a utilisé la cire de cierges qu’il a récupéré d’églises de Rome pour réaliser ses grands panneaux. Il associe ainsi dans ses oeuvres l’intime et l’immense mais aussi les souvenirs et les secrets.

Alessandro Piangiamore, Api e Petrolio Fanno Luce (6, Latte contro Vento) 2019. Vue de l’exposition Luogo e Segni, Punta della Dogana, Venise 2019 © Arteez

Pour cette exposition, le visiteur est invité à déambuler et à contempler. Il pourra retrouver des oeuvres emblématiques de la Collection Pinault déjà exposées à Punta della Dogana par le passé mais aussi découvrir dix-sept nouveaux artistes comme  Berenice Abbott, Liz Deschenes ou encore Trisha Donnelly.

Luogo e Segni
Punta della Dogana, Venise
Jusqu’au 15 décembre 2019

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019