No Planet B : les droits humains en temps de crise écologique

Découvrez les finalistes du Prix de photographie des droits humains qui fête cette année ses cinq années d’existence

La Fondation Act On Your Future à Genève va remettre pour la cinquième année consécutive le Prix de photographie des droits humains. Ce Prix récompense la qualité et l’originalité d’un travail artistique engagé sur le thème de la crise écologique et son impact sur les droits humains.

Ce prix est ouvert aux étudiants et jeunes diplômés issus de six écoles d’art européennes : l’ECAL (Lausanne), la HEAD (Genève), l’ENSP (Arles), la Royal College of Art (Londres), la HGB (Leipzig) et l’École supérieure Aalto d’art, de design et d’architecture (Helsinki).

Pour l’édition 2020 du prix, retrouvez les cinq artistes sélectionnés :

Roei Greenberg pour English Encounters (photographie)

Dans sa pratique photographique, l’artiste israélien Roei Greeberg utilise le paysage comme une intersection complexe entre la culture et la géographie. Dans ses oeuvres, l’artiste questionne les effets de l’activité humaine sur la terre, les frontières politiques et l’écologie. Il utilise un appareil photo et un film grand format pour créer des perspectives photographiques multicouches qui invitent à une lecture convaincante mais critique du paysage et de sa représentation.

© Roei Greenberg

Isabelle Ha Eav pour Irrawaddy River (photographie)

Le travail de l’artiste sino-hispanique Isabelle Ha Eav mêle photographies, film vidéos et expériences du support photographique. Dans ses oeuvres, l’artiste interroge les interactions du corps aux espaces, que ce soit un espace d’habitat, de transition, ou un non-lieu. Pour le projet retenu ici, l’artiste est partie à la rencontre des pêcheurs nomades qui font figure de survivants sur les bords du fleuve Irrawaddy (Myanmar). La région est menacée depuis plusieurs années en raison de l’augmentation de la population, de la déforestation et des besoins énergétiques.

© Isabelle Ha Eav

Joanne Joho et Thomas Lopes pour All Inclusive (photographie et publication)

Pour leur projet All Inclusive, Joanne Joho et Thomas Lopes questionnent le lien entre tourisme et désastre écologique. Ils inventent une agence de voyage qui vante des destinations extra-terrestres pour témoigner d’une absurdité démesurée. Comme l’expliquent les deux artistes : « Au détour des montagnes porteuses de nombreuses croyances et superstitions, nous souhaitions réaliser cette série de photographies en restant dans la contemplation de l’imagerie helvétique, tout en la détournant pour appeler à un nouvel imaginaire. Notre ambition est ainsi de rappeler que ce qui est banal aujourd’hui pourrait bientôt sembler extraordinaire ».

© Joanne Joho et Thomas Lopes

Lowena Poole pour Stop Time By Smashing Clocks (photographie)

Le travail de Lowena Poole explore une nouvelle façon de réfléchir sur la pollution et les dommages causés à l’habitat. En rendant visible l’invisible, elle révèle les subtilités de ce que l’on ne voit pas et les dangers de ne pas respecter le fondement de la vie, nos sols. Pour son projet Stop Time By Smashing Clocks, la photographe met en évidence la présence des champignons pour souligner leur importance dans la santé des sols du monde. Ils améliorent la structure du sol, renforcent l’efficacité des connexions des racines des plantes et réapprovisionnent les sols en nutriments par décomposition.

© Lowena Poole

Romain Roucoules pour Global Solutions (photographie et vidéo)

Romain Roucoules travaille sur la naturalisation des nouvelles technologies et sur la manière dont elles remettent en cause la façon dont nous concevons et percevons notre environnement. La forêt amazonienne est au coeur de son projet Global Solutions. Présenté sous la forme d’une installation, son projet interroge la manière dont nous percevons des réalités lointaines, observées à travers le prisme des outils technologiques.

© Romain Roucoules

Le nom du lauréat sera dévoilé en ligne le 29 juin 2020. D’ici là, vous pourrez suivre le concours grâce à une série de vidéos qui seront mises en ligne pour présenter la thématique, les membres du Jury et les travaux des artistes finalistes. Vous pouvez retrouver ces vidéos en cliquant ici.

A noter également que cette édition anniversaire sera marquée par la publication d’un livre rétrospective qui retracera les cinq premières éditions du concours.

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2020