Olafur Eliasson investit l’Espace Muraille à Genève

L’espace Muraille présente la première exposition solo à Geneve de l’artiste islando-danois Olafur Eliasson. L’artiste continue ainsi le cycle d’expositions d’envergure consacrées à la Française Monique Frydman, l’Iranienne Shirazeh Houshiary, l’Argentin Tomàs Saraceno, l’Américaine Sheila Hicks et le Britannique Edmund de Waal.

Vue des installations passées de Tomàs Saraceno, Monique Frydman, Edmund de Waal, Sheila Hicks et Shirazeh Houshiary à L’Espace Muraille © Espace Muraille

L’exposition Objets définis par l’activité présente des éléments emblématiques du vocabulaire artistique d’Olafur Eliasson, notamment son travail autour de la lumière, de l’eau, des couleurs, et plusieurs nouvelles installations, pensées spécifiquement pour et en dialogue avec le lieu. Elle est accompagnée d’un catalogue édité pour l’occasion.

« Cette exposition construite autour de la notion d’objets définis par l’activité offrira aux visiteurs, au-delà de la séduction purement esthétique des œuvres présentées, un cortège de réflexions et de sensations liées aux lieux, précisément transformés par l’expérimentation sensorielle, au temps et au mouvement, révélateurs du pourquoi des choses bien plus que de la manière et de la matière dont elles sont faites. » Caroline Freymond, fondatrice d’Espace Muraille.

Pour Olafur Eliasson, l’art est une arme essentielle pour transformer les idées en actes. Son œuvre plurielle, comprenant sculptures, peintures, photographies, films et installations, a été exposée dans le monde entier.

Au-delà de la sphère restreinte des musées et galeries, sa pratique s’adresse à une large audience grâce à des projets architecturaux et des interventions dans l’espace public. Parmi les plus fameux, Green River réalisé dans 6 pays et dont le principe consistait à déverser de l’uranine dans des cours d’eau afin de modifier de manière radicale leur apparence et la relation qu’ils entretiennent avec leur environnement. The Weather Project en 2003 qui a investi le Hall de Turbine de la Tate Modern de Londres. The New-York city waterfalls, installation temporaire à la suite d’une commande du Public Art Fund de New York en 2008. Inside the horizon, installation réalisée pour la fondation Louis Vuitton en 2014.

Studio Olafur Eliasson est un studio créé par l’artiste en 1995 à Berlin qui se compose de plus de 90 architectes, artisans techniciens spécialisés, historiens d’art et archivistes. « Un artiste est impliqué dans la vie, dans la réalité du monde, dans l’idée du progrès. Mon studio est construit sur cet engagement. »

L’artiste sera présent lors du vernissage le mardi 24 janvier à 18h. L’exposition se tiendra jusqu’au 28 avril 2018.

Olafur Eliasson, Object defined by activity _then_ 2009 - Photographer Studio Olafur Eliasson - Courtesy of the artist, eugerriemschneider, Berlin - Tanya Bonakdar Gallery, New York © 2009 Olafur Eliasson

10_Object_defined_by_activity_now_hi_107D6282

10_Object_defined_by_now_soon_then_8898Olafur Eliasson, Object defined by activity (now / soon / then), 2009, Eau, acier inoxydable, mousse plastique, plastique, pompe, jet, lumière stroboscopique. Dimensions variables. Installation visible au Musée d’art contemporain du XXIe siècle de Kanazawa, Japon, 2009 © Olafur Eliasson

Everywhere_compass_OE130617_032Olafur Eliasson, Everywhere compass, 2017, Stainless steel, wood, oil paint (colour spectrum), paint (black), magnet, 120 x 120 x 180 cm, Photographer: Jens Zieheurtesy of the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New, York,
© 2017 Olafur Eliasson

Toute reproduction interdite
w.arteez.ch 2018