L’art de l’ombre

La Fondation de l’Hermitage présente l’exposition Ombres – De la Renaissance à nos jours jusqu’au 27 octobre 2019

Apres le succès de l’exposition Fenêtres en 2013, la Fondation de l’Hermitage de Lausanne poursuit son exploration des grands thèmes de l’iconographie occidentale en présentant 140 oeuvres sélectionnées sur le thème de l’ombre.

Pour cette exposition, les ombres sont présentées sous des formes artistiques très variées, allant de la peinture à la sculpture, l’estampe, le dessin, le découpage, la photographie ou encore la vidéo.

L’exposition retrace cinq siècles de l’histoire de l’ombre. Ce thème apparaissait déjà dans les autoportraits de Rembrandt ou d’Eugène Delacroix, les recherches sur la perspective de Baccio Bandinelli et Pieter de Hooch ou encore dans le travail sur le clair-obscur de Joseph Wright of Derby.

Joseph Wright of Derby
Deux filles déguisant un chaton à la lueur d’une bougie, 1768-1770
huile sur toile, 89 x 68 cm
Partly accepted by HM Government in lieu of lnheritance Tax and
allocated to Kenwood House, English Heritage, with the assistance
of the National Heritage Memorial Fund, the Art Fund, London
Historic House Museums Trust and the Friends of Kenwood
photo Kenwood House, London, UK
© Historic England Photo Library

Dans les années 1870, les ombres impressionnistes et post-impressionnistes ne sont plus représentées avec des tons sombres. Les ombres de Claude Monet, Henri-Edmond Cross et Joaquín Sorolla y Bastida choquent car elles sont peintes telles que les artistes les perçoivent, avec une variété de bleus, roses, verts, violets…

Joaquín Sorolla y Bastida. L’ombre de la barque, 1903
huile sur toile, 61,7 x 93 cm
Museo Sorolla, Madrid
photo Museo Sorolla, Madrid

Au tournant du XXe siècle, les contre-jours tranchants et les ombres marquées jouent un rôle important dans les oeuvres des artistes suisses Hans Emmenegger et Félix Vallotton. Dans son tableau Soir, Côte de Grâce, le paysage peint par Vallotton prend une nouvelle dimension en étant observé sous l’angle de l’ombre.

Félix Vallotton. Soir, Côte de Grâce, 1917
huile sur toile, 51 x 65 cm
Collection privée, Winterthour
photo tous droits réservés

Les ombres que l’on retrouve dans la création artistique moderne et contemporaine sont représentées à travers des œuvres de Pablo Picasso, Christian Boltanski, Joseph Kosuth ou encore Andy Warhol. Ce dernier choisit, par exemple, une approche à la fois classique et moderne de l’autoportrait. L’artiste émerge de l’ombre en ne conservant que les contours de son visage. 

Andy Warhol. Autoportrait, 1966
encre sérigraphique sur toile, 57 x 57 cm
Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole
photo Yves Bresson, Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, inc. / 2019, ProLitteris, Zurich

Les artistes vidéo comme Vito Acconci, Jean Otth et Thomas Maisonnasse réinterprètent les grands mythes des origines qui relient l’ombre, l’art et la connaissance. 

Enfin, une importante section photographique rassemblent des images d’Edward Steichen, Man Ray et Wolfgang Tillmans. Les potentialités de l’ombre peuvent être infinies. Elle peuvent être tour à tour poétiques, ludiques, troublantes ou encore dramatiques. L’ombre se veut intrigante, voir oppressante dans le cliché New York City (1966) de Lee Friedlander.

Lee Friedlander. New York City, 1966
épreuve au gélatino-bromure d’argent (2004), 21,9 x 32,7 cm
Collection Fotomuseum Winterthur 
© Lee Friedlander, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco

Ombres – De la Renaissance à nos jours
Fondation de l’Hermitage, Lausanne
Jusqu’au 27 octobre 2019
www.fondation-hermitage.ch

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019