Paul Klee chez Beyeler

La rétrospective  Paul Klee – La dimension abstraite, présentée par la Fondation Beyeler à Bâle expose divers groupes d’œuvres chronologiques à partir de 1912, permettant de suivre les étapes déterminantes du développement de l’artiste.

L’exposition s’ouvre sur les débuts de Klee en tant que peintre dans les années 1910 à Munich puis sur son célèbre voyage à Tunis en 1914, aborde ensuite le thème de la Première Guerre mondiale et s’intéresse à la décennie du Bauhaus de 1921 à 1931 avec ses célèbres compositions en damiers, aquarelles en couches ainsi que des œuvres qui font référence à l’abstraction géométrique, thème dominant des années 1930. Les peintures réalisées suite aux voyages en Italie et en Égypte à la fin des années 1920 et au début des années 1930 préfigurent les signes picturaux présents dans les travaux tardifs du peintre ainsi que ses conceptions picturales qui mèneront à l’art de l’après-guerre.

Pour cette exposition la Fondation Beyeler a réussi à obtenir un large éventail de prêts de grande valeur issus de 35 musées et collections publiques de renommée internationale, dont le Metropolitan Muséum, le Museum of Modern Art de New York ou encore le Centre Pompidou à Paris, , le Kunstmuseum Basel et le Centre Paul Klee à Berne. L’exposition présentera également un cinquantaine d’œuvres provenant de collections privées d’Europe et d’outre-mer qui sont, par ailleurs, rarement accessibles au public.

Parmi les points forts de l’exposition figurent les ensembles de motifs en damiers, en particulier Arbre en fleurs, 1925, 119 du Musée national d’art moderne de Tokyo, En fleur, 1934, 199 du Musée d’art de Winterthour ainsi que des aquarelles en couches. Autre point culminant de l’exposition, la composition à bandes horizontales Feu, le soir, 1929, 95 du Museum of Modern Art de New York. D’autres œuvres importantes sont les peintures pointillistes, telles que Clarification, 1932, 66 prêtée par le Metropolitan Museum à New York, ainsi qu’une autre œuvre jusqu’à présent très rarement montrée, Au mouillage, 1932, 22.

L’exposition se tiendra jusqu’au 21 janvier 2018.

csm_Klee_Spiel-der-Kraefte-einer-Lechlandschaft-1917-102_LAC_199x300mm_0c888bc71a.jpg

Paul Klee, Spiel der Kräfte einer Lechlandschaft, 1917, 102, Jeu des forces d‘un paysage du Lech, Aquarelle, apprêt à la craie sur toile sur carton, 16,4 x 24.3 cm, Galerie Rosengart, Lucerne
csm_Klee_Fuge-in-rot-1921-69_LAC_211x300mm_1d2bc5c0c5.jpg
Paul Klee, Fuge in rot, 1921, 69, Fugue en rouge, Aquarelle et crayon sur papier sur carton, 24,4 x 31,5 cm Collection particulière, Suisse, en dépôt au Centre Paul Klee à Berne
csm_klee_boote-in-der_inv-59-4_431x300mm_6cce69d2ab.jpg
Paul Klee, Boote in der Über utung, 1937, 222, Barques dans l‘inondation, Peinture bleue à la colle sur papier sur carton, 49,5 x 32,5 cm Fondation Beyeler, Riehen/Bâle, Collection Beyeler, Photo : Robert Bayer
csm_Klee_Zeichen-in-Gelb-1937_LAC_510x300mm_9e4addcb7b.jpg
Paul Klee, Zeichen in Gelb, 1937, 210, Signes en jaune, Pastel sur coton sur peinture à la colle sur jute sur châssis original, 83,5 x 50,3 cm, Fondation Beyeler, Riehen/Bâle, Collection Beyeler Photo : Robert Bayer
csm_PK_-1921_LAC_408x300mm_7118c16c22.jpg
Paul Klee avec son chat Fripouille, Possenhofen, 1921, Photo : Felix Klee, Zentrum Paul Klee, Bern, donation de la famille Klee © Klee-Nachlassverwaltung, Bern