Sam Gilliam en watercolor

Des oeuvres récentes de Sam Gilliam, un des pionniers de la peinture américaine d’après-guerre, sont exposées à la Pace Gallery de Genève

Sam Gilliam. Untitled, 2020. Watercolor on washi paper
181.6 cm × 100.3 cm © Sam Gilliam / 2020 Artists Rights Society

Sam Gilliam (né en 1933 à Tupelo, Mississippi) est l’un des pionniers de la peinture américaine d’après-guerre. L’artiste aime la couleur et la fait s’exprimer. Au début des années 1960, il se rapproche de la Color Field Painting. Après avoir suivi les traces de Mark Rothko, Louis Morris ou encore Kenneth Noland, Sam Gilliam va affirmer son indépendance.

L’artiste interroge la séparation entre peinture, sculpture et architecture. Une exposition lui avait été consacrée au Kunstmuseum de Bâle en 2018. Sur le thème « The Music of Color » , deux ensembles d’œuvres majeurs y étaient présentés : les Slices et les Drapes.

Pour ses Slices, Sam Gilliam verse de la peinture acrylique largement diluée sur la toile non apprêtée, puis s’applique à la plier et à la froisser pendant que la peinture est encore fraîche. Il tend ensuite la toile sur un châssis incliné.

Sam Gilliam, Vue de l’exposition The Music of Color, Kunstmuseum Basel, 2018 © Arteez

Pour les Drapes, il continue à employer la même technique mais il n’utilise plus de châssis. Présentant des formes et des formats divers, les Drapes semblent onduler dans l’espace.

Sam Gilliam, Vue de l’exposition The Music of Color, Kunstmuseum Basel, 2018 © Arteez

Ces deux ensembles d’oeuvres permettent de saisir la diversité de sa pratique artistique et le caractère novateur de ses travaux réalisés pendant la période de création la plus radicale de l’artiste partant des années 1967 à 1973. 

Le travail de Sam Gilliam a également été inclus dans l’exposition « Pattern, Decoration and Crime » présentée au MAMCO de Genève en 2018-2019.

En tant qu’artiste afro-américain vivant le mouvement des droits civiques dans la capitale américaine, ses propositions ne sont pas uniquement esthétiques. C’est une façon pour lui de définir le rôle de l’art dans une société en pleine mutation démocratique. Pour Sam Gilliam, l’expérimentation est la seule constante. Inspiré par l’esprit d’improvisation du jazz, ses abstractions lyriques continuent à prendre une forme, une dimension et des matériaux de plus en plus variés.

Pace Gallery Genève présente des aquarelles récentes de l’artiste. Il s’agit de la première exposition personnelle de Sam Gilliam à Genève. Pour les oeuvres exposées, l’artiste a utilisé le papier washi japonais. Ces aquarelles prolongent l’exploration continue de l’artiste sur la couleur et la forme en une seule entité palpable : une présence et une texture qui vont au-delà de la surface bidimensionnelle de la peinture. 

Sam Gilliam. Untitled, 2020. Watercolor on washi paper
181.6 cm × 100.3 cm © Sam Gilliam / 2020 Artists Rights Society
Installation view, Sam Gilliam: Watercolors, January 21 – March 19, 2021, Pace Gallery, Geneva © Sam Gilliam / 2020 Artists Rights Society. Photo: Annik Wetter, courtesy Pace Gallery
Installation view, Sam Gilliam: Watercolors, January 21 – March 19, 2021, Pace Gallery, Geneva © Sam Gilliam / 2020 Artists Rights Society. Photo: Annik Wetter, courtesy Pace Gallery

Les œuvres de Sam Gilliam font partie de plus de cinquante collections publiques, dont celles du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, de la Tate Modern de Londres, du Museum of Modern Art de New York, du Metropolitan Museum of Art de New York et de l’Art Institute of Chicago. L’artiste, aujourd’hui âgé de 87 ans, vit et travaille à Washington, D.C.

A noter qu’une monographique de Sam Gilliam au Hirshhorn Museum à Washington, D.C. aura lieu au printemps 2022. Elle marquera la première rétrospective de l’artiste dans un musée américain en 15 ans.

Sam Gilliam – Watercolors
Pace Gallery, Genève
Réouverture de l’exposition du 1er au 19 mars 2021
www.pacegallery.com

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2021