Space Invasion à la Galerie Fabienne Lévy

Après un appel à candidature aux étudiants des écoles d’art de Suisse romande, la Galerie Fabienne Lévy de Lausanne a sélectionné 9 jeunes artistes pour travailler autour de la citation de Franck Oppenheimer : « Scientists and artists are the world’s noticers. Their job is simply to notice what other people cannot ». L’exposition débute cette semaine. Fabienne Lévy nous présente ce projet inédit.

Vue de l’exposition Space Invasion, à travers une oeuvre de César Axel, Galerie Fabienne Lévy, Lausanne 
© Courtesy of the artists and Fabienne Lévy

Comment le projet Space Invasion est-il né ? 

D’une idée d’ouvrir l’entonnoir de l’art contemporain émergeant.  Donner une chance aux futurs artistes locaux de montrer leur travail et d’envahir des espaces, de partager avec le public.

Comment s’est déroulé le processus de sélection ?

Il est important de dire que ces appels à projet ont été adressés aux étudiants de toutes les écoles d’arts visuels en Suisse romande à travers leurs réseaux. Il n’y a pas de sélections d’écoles, seulement de projets.

Les œuvres ont été choisies pour leur affinité avec le thème et leur aspect visuel.

Pouvez-vous nous présenter les artistes sélectionnés ?

Sofia Angelopoulou (1999, Grèce) – son travail veut fixer des objets qui passent inaperçus en leur donnant une seconde chance, une seconde vie. Ainsi ses dessins au stabilo, reconnu comme souligneur universel ou ses sacs de poubelles transformés en sculpture.

David Amaral (1998, Suisse) se concentre sur les effets que certaines solutions mélangées à la peinture et à la photographie stimulent. On découvre des peintures vivantes.             

Vue de l’exposition Space Invasion,  Galerie Fabienne Lévy, Lausanne 
© Courtesy of the artists and Fabienne Lévy

César Axel (1992, Mexique) crée un miroir qui interagit avec notre image. Il reflète l’importance du smartphone qui devient une extension du bras humain. L’oeuvre intitulée “You are already a Cyborg” naît à peine la photo est prise.

Sylvain Gelewski (1991, Suisse) travaille sur une observation poétique d’un arbre et des couleurs qui changent selon la lumière. C’est une interprétation pure et minimale des variations d’intensité.

Yoonjae Lee (1998, Corée du Sud), travaille sur le questionnement des systèmes qui régissent nos vies. Dans cette œuvre, Yoonjae montre des calendriers du passé démontrant que la notion du temps n’est pas une notion absolue. Elle soulève la pérennité de nos systèmes.

Gian Losinger (1996, Suisse), photographie le plastique sous toutes ses formes. Il montre l’aversion et l’affection portée à cette matière. Ses œuvres illustrent aussi bien la poésie du plastique que son aspect de déchet étouffant.

Oeuvres de Gian Losinger présentées à l’exposition Space Invasion,  Galerie Fabienne Lévy, Lausanne 
© Courtesy of the artist and Fabienne Lévy

Viola Poli (1992, Suisse) travaille sur une recherche de formes et de matières qui prennent vie dans une mémoire inconsciente. Ses œuvres nous font découvrir l’espace jusqu’alors oublié et invisible.

Emma Rssx (1996, France) envahit l’espace avec des yeux en porcelaine. Ses œuvres délicates questionnent sur la perception de l’œil. Est-ce des yeux qui questionnent, surveillent ou protègent ?

Oeuvres de Emma Rssx présentées à l’exposition Space Invasion,  Galerie Fabienne Lévy, Lausanne 
© Courtesy of the artist and Fabienne Lévy

Julie Ryser (1996, Suisse) nous présente un triptyque à la limite entre science et art. Elle propose une impression, vecteur essentiel au partage de la pensée, apposée sur de l’aluminium, matériel omniprésent dans notre société et vital à notre progrès.

Oeuvre de Julie Ryser présentée à l’exposition Space Invasion,  Galerie Fabienne Lévy, Lausanne 
© Courtesy of the artist and Fabienne Lévy

Est-ce que toutes les œuvres présentées ont été réalisées pour cette exposition? Comment les étudiants se sont-ils appropriés l’espace pour « l’envahir » ? 

Certaines œuvres avaient déjà été créées mais elles avaient un écho dans le thème proposé. Chaque étudiant a eu le choix de peindre ou pas son mur, son espace. Tous ont accrochés leurs œuvres eux-mêmes de façon à envahir le lieu et à dialoguer avec les autres.

Les artistes seront sur place pour présenter et vendre leurs œuvres. Était-il important pour vous de leur donner la parole ?

Essentiel. C’est leur projet, leur création et ce sera leur vente, je l’espère. Il est important qu’ils apprennent à parler de leur travail à n’importe quel visiteur et non pas uniquement à un jury.

Il s’agira de la première édition de Space Invasion. Souhaitez-vous faire de ce projet un rendez-vous récurrent ?

Non seulement je vais le faire chaque année mais j’aimerais inclure un SPACE INVASION à travers tout Lausanne incluant des espaces différents : chambres d’hôtel, banques, magasins, galeries et lieux publics. J’y travaille.

Quel regard portez-vous sur la jeune scène artistique suisse ?

Depuis des années, la scène artistique suisse s’est montrée originale et « cutting edge » et elle continue de nous surprendre. Nous exposons d’ailleurs notre premier jeune artiste suisse début 2021.

* * *

L’exposition Space Invasion Season 1 aura lieu du 17 juillet au 28 juillet et du 28 août au 4 septembre 2020.

SPACE INVASION
FABIENNE LEVY

Avenue Louis-Ruchonnet 6
1003 Lausanne, Suisse
www.fabiennelevy.com
@fabiennelevygallery

Toute reproduction interdite
© http://www.arteez.ch 2020