Zao Wou-Ki Collectionneur

Le Musée d’art de Pully offre un regard intime sur la famille artistique de Zao Wou-Ki à travers sa collection personnelle

Norman Bluhm, Sans titre, 1962, encre de chine noire et encres de couleurs sur papier, 55.5 x 76 cm. Collection du peintre Zao Wou-Ki / Donation Françoise Marquet-Zao, Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun. Photo Antoine Mercier © Tous droits réservés

Dès son arrivée à Paris en 1948, le peintre Zao Wou-Ki (1920-2013) s’est entouré d’oeuvres d’art. L’artiste d’origine chinoise va constituer, pendant près de cinquante ans, une collection importante au gré de ses goûts, de ses rencontres et de ses amitiés.

Paul Klee, Alte Inschfrit, 1919, aquarelle et lavis d’encre sur papier, 9.5 x 12 cm. Collection du peintre Zao Wou-Ki / Donation Françoise Marquet-Zao, Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun. Photo Antoine Mercier © Tous droits réservés

La collection de Zao Wou-Ki est le fruit d’échanges avec ses amis peintres et dessinateurs mais aussi d’acquisitions. L’ensemble réunit des oeuvres d’artistes qui ont marqué sa formation comme Paul Klee, Max Ernst ou Pablo Picasso, mais aussi des oeuvres d’amis tels que Alberto Giacometti, Georges Mathieu et Pierre Soulages. De nombreux artistes américains font également partie de sa collection.

Joan Mitchell, Hommage à Larry Campbell, cira 1959 – 1962, huile sur toile, 65 x 54 cm. Collection du peintre Zao Wou-Ki / Donation Françoise Marquet-Zao, Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun. Photo Antoine Mercier © Tous droits réservés

Le parcours à travers les salles de l’exposition propose un cheminement retraçant l’histoire de l’art informel à travers ses différentes mouvances : l’abstraction lyrique représenté par Joan Mitchell, l’expressionnisme abstrait avec une oeuvre de Norman Bluhm, le paysagisme abstrait avec une oeuvre en lien avec les origines de l’artiste intitulée « Ville chinoise » de Maria Helena Vieira Da Silva ou encore le tachisme représenté par Hans Hartung. 

Maria Helena Vieira Da Silva, Ville chinoise, 1951, huile sur toile, 38 x 46 cm. Collection du peintre Zao Wou-Ki / Donation Françoise Marquet-Zao, Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun. Photo Antoine Mercier © Tous droits réservés

Afin de démontrer une unité de recherche et une communauté de pensée, l’exposition présente aussi des oeuvres de Zao Wou-Ki. Ce rapprochement montre toute la singularité et l’originalité de la démarche artistique du peintre.

Zao Wou-Ki, Sans titre, 2007, aquarelle sur papier contrecollé sur toile, 96 x 188 cm. Collection privée © Tous droits réservés

L’exposition a été rendue possible grâce aux prêts du Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun (France) qui conserve la collection de Zao Wou-Ki reçue en don de son épouse Françoise Marquet-Zao.

A noter également l’ouvrage édité en 2016 qui reproduit dans leur intégralité les oeuvres échangées avec ses amis ou acquises par Zao Wou-Ki, en regard d’oeuvres majeures de l’artiste. (« Zao Wou-Ki collectionneur : L’homme des deux rives » de Françoise Marquet, Yann Hendgen, Sophie Cazé et Eric Lefebvre, 2016, Flammarion).

Cette exposition est l’occasion de rentrer dans l’intimité artistique d’un homme sensible et cultivé. Elle est à voir à partir du 21 septembre et jusqu’au 15 décembre 2019.

Zao Wou-Ki Collectionneur
Musée d’art de Pully
www.museedartdepully.ch

Toute reproduction interdite
© www.arteez.ch 2019